Chargement...

N°3 - Les sens de circulation de l’eau - niv 5

N°3 - Les sens de circulation de l’eau - niv 5

Les sens de circulation sont imposés par les pressions fournies par la pompe ou par « le réseau de ville ».

On pourra sur le sujet étudier le dossier Les sens de circulation.

Question

Q1: Indiquez ci-dessous par des flèches le cheminement de l’eau sanitaire en période de puisage.


Question

Q2: Indiquez ci-dessous par des flèches le cheminement de l’eau chaude produite par le corps de chauffe de la chaudière, en période de production d’eau chaude sanitaire.


Question

Q3: Indiquez ci-dessous le cheminement de l’eau chaude produite par le corps de chauffe de la chaudière en période de chauffage des locaux et hors période de production d’eau chaude sanitaire.


La V3V de priorité sanitaire bascule s'il est constaté un écoulement d'eau dans le circuit sanitaire. Cet écoulement peut être détecté par un débistat, mais selon les fabricants il existe d'autres dispositifs tels que « valve à eau », « débitmètre à effet Hall », etc.

Question

Q4: Pouvez-vous sur le schéma de principe ci-dessous repérer le symbole du contrôleur de débit d’eau sanitaire (débistat) qui commande la manœuvre de la V3V de priorité sanitaire?


Pour éviter tout risque de surchauffe, la mise en route du brûleur est, sur certains modèles de chaudière murales, asservie à la présence d’un débit de circulation d’eau dans le corps de chauffe.

Remarque : certaines chaudières se mettent « en sécurité » en cas de manque de débit dans le corps de chauffe.
En cas de mise en sécurité, une chaudière ne peut pas redémarrer automatiquement. Il faudra soit « acquitter le défaut » en appuyant sur un bouton spécifique, soit après l’avoir arrêtée remettre la chaudière en service.
Evidemment si le défaut est toujours présent, la chaudière retombera en sécurité.

Question

Q5: Pouvez-vous, sur le schéma de principe ci-dessous, repérer le symbole du contrôleur de débit d’eau dans le corps de chauffe auquel est asservie la mise en route du brûleur?



Remarques :

Toutes les chaudières ne sont équipées d'un contrôleur du débit dans le corps de chauffe. A défaut, un manque d'irrigation du corps de chauffe engendrera une température de sortie excessive qui entraînera l'intervention du thermostat surchauffe (voir plus loin).

Par ailleurs, certaines chaudières sont équipées d’un contrôle de remplissage (mesure de pression). En cas de remplissage insuffisant, elles seront mises en sécurité .

En règle générale ces contrôleurs de débit ou de pression disposent d'un contact fermé lorsque le débit ou la pression sera correcte. En conséquence le contrôle de ces sécurités passera par la mesure d'une résistance électrique nulle comme nous le verrons plus loin.