N°2 - Modification des points de fonctionnement - niv 4

N°2 - Modification des points de fonctionnement - niv 4

En formation de niveau 3 (CAP), on n'étudiera pas ce § ni les suivants.




Si la résistance hydraulique du circuit sur lequel la pompe est installée évolue, son point de fonctionnement (débit et Hmt fournis) varie, tout en restant sur la courbe caractéristique de la pompe.

Ainsi, si par exemple on augmente comme ci-dessous la résistance du circuit en bridant un robinet au refoulement de la pompe, le débit diminue et la Hmt augmente.

Réglage de débit par bridage :

1
1

On peut donc ainsi facilement limiter le débit d’une pompe trop puissante.


Question

Q1: La pompe ci-dessous fournit un débit de 6 [m³/h], excessif.
En bridant un robinet à son refoulement, indiquez en [kPa] à quelle Hmt on devra monter pour réduire le débit à environ 4 [m³/h].



Pour réduire le débit de 6 [m³/h] à 4 [m³/h], il faudra passer la Hmt de 38 [kPa] initialement, à environ 53 [kPa].

Question

Q2: Pour la pompe ci-dessus, quelle Hmt faudrait-il régler (en ouvrant par exemple un robinet initialement bridé au refoulement) pour obtenir un débit d'environ 7 [m³/h]?



Pour un débit de 7 [m³/h], il faudra passer la Hmt de 38 [kPa] initialement, à environ 20 [kPa].


Remarque:
Autant que possible on n'effectue pas le bridage d'une pompe à son aspiration (particulièrement sur les circuits d’eau chaude), mais à son refoulement.
En effet, un bridage à l’aspiration se traduirait par une chute de la pression d’aspiration, susceptible d'amener l'eau chaude à se vaporiser.
Ce phénomène appelé cavitation de la pompe peut très rapidement endommager sa roue.