Chargement...

N°6 - Régulation des CTA assurant l’intégralité du chauffage - niv 3

N°6 - Régulation des CTA assurant l’intégralité du chauffage - niv 3

En formation de niveau 5 à 4 (CAP à Bac), on n'étudiera pas ce § ni les suivants.



Assurer l’intégralité du chauffage des locaux par une centrale d’aération était autrefois très rare, car comme déjà indiqué les débits d’aération sont en règle générale trop faibles pour permettre le chauffage des locaux. La baisse très importante des déperditions des locaux bien isolés en permet aujourd’hui la possibilité. 

Si la centrale d’aération assure l’intégralité du chauffage, la vanne peut être pilotée directement en contrôle de la température ambiante. Celle-ci est généralement mesurée dans la gaine de reprise. En 1ère approche, il n’est alors pas nécessaire de prévoir une sonde de température extérieure.

Question

Q1: La CTA d’aération ci-dessous assure l’intégralité du chauffage du local ou des locaux alimentés.
Raccordez symboliquement le régulateur n°1 ci-dessous aux équipements strictement nécessaires à la régulation décrite.


Remarques:
- Le contrôle de la température ambiante est avantageusement réalisé par une prise de température dans la gaine de reprise.
- En 1ère approche, il n'est pas nécessaire de prévoir une sonde de température extérieure.

Telle que définie ci-dessus, nous allons voir que la régulation présenterait cependant d’importants risques d’inconfort dans des locaux comportant de forts dégagements internes de chaleur (tels que des salles de spectacle).

Question

Q2: Imaginons une salle de spectacle dont la température commence à dépasser largement les 20 [°C] régulés en ambiance (du fait des apports de chaleur dus aux occupants), bien que la température ext. ne soit que de +10 [°C].
Si la CTA est seulement régulée selon le principe explicité ci-dessus, expliquer le risque d’inconfort auquel se trouveront confrontés les occupants s’ils se trouvent à proximité des bouches d’introduction de l‘air neuf soufflé.
Puisque la température de la salle de spectacle commence à dépasser largement les 20 [°C], la vanne de régulation de la batterie chaude va se fermer. L’air neuf à 10 [°C] ne sera plus réchauffé et sera directement introduit sur les spectateurs.

Question

Q3: La régulation symbolisée ci-dessous permet de résoudre le problème d’inconfort étudié dans l’exercice précédent.
On note la présence d'une sonde de soufflage supplémentaire dont la fonction sera d'empêcher le soufflage d'un air trop froid, même si le local n'est plus en demande de chaleur.
Proposez un nom pour les sondes 1 et 2 ci-dessous.


Sonde 1 : sonde de mesure de la température de reprise
Sonde 2 : sonde « limite basse au soufflage »

Question

Q4: Expliquez le principe de la régulation symbolisée ci-dessous, pour une ambiance contrôlée à 20 [°C] et une limite basse au soufflage de 16 [°C], lorsque la température du local (du fait des apports gratuits) dépasse les 20 [°C] en hiver.


Si la température ambiante devient supérieure à 20 [°C], le régulateur demandera la fermeture de la vanne de la batterie chaude.
Si, du fait de la température extérieure, la température de soufflage devient inférieure à 16 [°C], le régulateur demandera l’ouverture de la vanne de la batterie chaude (même si la température ambiante dépasse les 20 [°C]).