Chargement...

N°1 - Les centrales de traitement d’air d’aération (rappel) - niv 4 à 3

N°1 - Les centrales de traitement d’air d’aération (rappel) - niv 4 à 3

En formation de niveau 5 (CAP), on n'étudiera pas ce dossier.



Avant d’étudier les centrales d’aération, rappelons que celle-ci peut s’effectuer en simple flux sans qu’il soit nécessaire d’installer une centrale de traitement d’air :


Aération de type « simple flux »

Question

Q1: Selon quel principe est en général effectuée la régulation de la température ambiante du local ci-dessus?

La température ambiante est régulée par le régulateur du ventilo-convecteur. En règle générale, il agit sur une V2V ou V3V qui fait varier le débit d’irrigation des batteries chaude et froide.
Le ventilateur est par ailleurs à plusieurs vitesses ou à vitesse variable laissées à disposition de l’occupant.

On pourra sur le sujet consulter les dossiers consacrés aux ventilo-convecteur dans la rubrique climatisation.

Les centrales d’aération sont caractéristiques des installations d’aération de type double flux.

Avant d’étudier le présent dossier consacré à leur régulation, on pourra étudier la technologie des CTA dans les dossiers Centrales de traitement d’air - technologie - Partie 1 et Centrales de traitement d'air - technologie - Partie 2.


On distingue :

  • Les CTA d’aération (dites « tout air neuf ») à caisson unique de soufflage (sans possibilité de reprise) lorsque la CTA n’est pas en charge du rejet de l’air vicié.



Remarque : ce type de centrale à caisson unique est parfois raccordé à un réseau de reprise et équipé d’un dispositif permettant le recyclage (caisson de mélange). Ceci permet de faire varier le débit d’air neuf, tout en maintenant la quantité d’air soufflé.

La régulation de ce type d’installation dont celle des caissons de mélange sera étudiée dans un autre dossier.


On distingue par ailleurs :

  • Les CTA d’aération à 2 caissons de soufflage et de reprise lorsque la CTA est en charge du rejet de l’air vicié.

Remarque : ce type de CTA qui rapproche physiquement l’air neuf et l’air rejeté permet l’installation d’un récupérateur de chaleur à même de transférer de la chaleur de l’air extrait à l’air neuf.

Enfin, il est généralement utile d’équiper ce type de centrale d’aération à 2 caissons, d’un caisson de mélange qui permettra de réduire le débit d’air neuf tout en maintenant le débit d’air soufflé, par exemple en période d’inoccupation :

La régulation de ce type d’installation dont celle des caissons de mélange sera étudiée dans un autre dossier.