Chargement...

3) « Programmation » de « régulateur multi-applications »

3) « Programmation » de « régulateur multi-applications »

Dans un « régulateur multi-applications », plusieurs applications sont résidentes ; il faut sélectionner celle correspondant au plus près au cahier des charges, et l’adapter à l’aide d’outils simples.

A titre d’exemple, examinons la gamme Synco700 de siemens

La notice descriptive des applications résidentes dans le produit RMU730 fait apparaître dans la dernière colonne un « type d’installation » que l’on déclare lors de la mise en service du produit :

Question

Quel type d’application choisiriez-vous pour piloter une centrale de traitement d’air comportant un caisson de mélange?
Il faut choisir l’application A01, où l’on distingue le caisson de mélange à l’entrée de la CTA.

Le type A02 concerne les CTA avec récupérateur, le type A03 concerne une CTA tout air extérieur.

Ce choix se fait par exemple directement sur le régulateur, au moyen d’un menu déroulant qui fait apparaître les différentes possibilités A01, A02, A03, que l’on sélectionne par défilement et validation.


Dans une UTL, toute la programmation est à faire… Le constructeur s’est toutefois constitué une bibliothèque de macro-applications, qui, correctement assemblées, accélèrent le travail de programmation.

Dans tous les cas, l’étape d’adaptation fine à l’installation reste nécessaire : choix des consignes et des paramètres de régulation, et programmation(*) horaire notamment.

(*) On notera l’expression impropre de programmation de plages horaires pour ce qui devrait s’appeler paramétrage de plages horaires, mais l’usage consacre le terme : tout le monde « programme » son réveil, personne ne le « paramètre » !

La suite du dossier détaille les techniques de programmation des UTL.