Chargement...

1) Les étapes de l’ingénierie

1) Les étapes de l’ingénierie

Les dossiers précédents nous ont présenté la constitution générale d’un système de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) d’une part, et l’aspect parfois délicat du câblage de l’unité de traitement local (UTL) d’autre part.
Cette UTL doit cependant être programmée, pour fonctionner effectivement, car elle est « vide » de toute application, au départ.
Elle contient certes des blocs fonctionnels résidents, mais qui doivent en quelque sorte être « assemblés » pour que l’UTL devienne opérationnelle. Il faut donc réaliser un travail « d’ingénierie ».

L’ingénierie désigne l’ensemble des étapes successives de la mise en œuvre d’une unité de traitement local, depuis la réception du cahier des charges, jusqu’à la réception du produit opérationnel.
Ce travail est généralement à la charge du fournisseur de matériel, le client ayant acheté une prestation « clé en main ». Cette version rend toutefois le client entièrement dépendant du fournisseur, notamment si des modifications doivent être apportées ultérieurement. Il est donc de plus en plus fréquent de voir le client acheter le matériel « en caisse », et de procéder lui-même au travail d’ingénierie ; le fournisseur lui aura notamment communiqué le logiciel de l’UTL, pour qu’il fasse lui-même la programmation.

Ce dossier présente les techniques de programmation, qui consistent à traduire les fonctions d’automatisme et de régulation prescrites au cahier des charges.

Les étapes de l’ingénierie

Question

Pourquoi l’accord sur le cahier des charges est-il si important ?
La programmation réclame un investissement de temps important. Si elle ne correspond pas à l’attente du client, elle doit être refaite. Cela représente un surcoût que le fournisseur peut offrir à son client, mais qu’il peut aussi facturer.

Question

A qui reviennent les tâches d’ingénierie ?
Elles sont réalisées par le fournisseur de l’UTL, mais le client peut les réaliser, si le fournisseur lui donne accès à la programmation par la cession d’un logiciel, et que le client se forme chez le fournisseur à l’utilisation du logiciel.

Question

La programmation effectuée chez le fournisseur suffit-elle à garantir le bon fonctionnement de l’installation ?
Il faut en principe procéder à une mise au point, notamment adapter les paramètres initiaux inscrits par le fournisseur à l’installation réelle (consignes, paramètres de réglage, horaires…).

On s’en rend compte, un client qui veut vraiment investir dans l’ingénierie définie ici doit posséder de solides connaissances générales de régulation et d’automatisme, mais aussi une maîtrise des installations de Génie Climatique, que l’étude des autres dossiers de la rubrique lui aura procurée…

Les deux paragraphes suivants précisent ce que l’on entend par l’étape la plus délicate de cette ingénierie : la programmation de l’UTL.