Chargement...

N°4 - Production instantanée - niv 5 à 4

N°4 - Production instantanée - niv 5 à 4

A l’échelle d’un logement, si l’on souhaite pouvoir assurer la demande d'eau chaude sanitaire de façon instantanée, il faudra disposer d’une très importante puissance de chauffe. Elle ne sera réellement utile que peu de temps.

Puissances de chauffe nécessaires en production individuelle instantanée:

Question

Q1 : Un appartement récent de 3 à 4 pièces récent est équipé d’une chaudière mixte de 23 [kW] qui assure le chauffage et l’eau chaude sanitaire de façon quasi instantanée.
En dehors des périodes de production d’eau chaude sanitaire, par très grand froid, indiquez approximativement quelle part des 23 [kW] sera nécessaire pour assurer le chauffage de l'appartement?

Un appartement de 3 à 4 pièces récent nécessite aujourd’hui moins de 5 [kW] pour assurer son chauffage par grand froid.
Les très grandes variations de puissance entre période de production d’ECS et période de simple chauffage sont assurées par la modulation de la puissance du brûleur de la chaudière, mais l'on constate la difficulté de produire de façon instantanée ou quasi instantanée d'importants débits d'eau chaude sanitaire.

Les productions instantanées électriques sont limitées au domaine domestique pour l'alimentation d'un ou 2 appareils tel qu'un lavabo et/ou une douche.

Comme nous l’avons vu dans les § précédents, pour les installations domestiques, l’alternance de périodes creuses et de période de pointe se prête bien à la production par accumulation. Cependant, selon les pays, selon leurs usages sanitaires, selon le mode national de production de l’électricité, les 2 tendances (accumulation et instantanées) existent.
En France la production d’électricité d’origine nucléaire se prête bien « à la consommation », mais pas à l’apparition de pointe « violente » de la demande. De ce fait, la production domestique par accumulation est la plus répandue. A l’inverse en Allemagne ou la production d’électricité est plus limitée mais plus réactive, la production d’eau chaude sanitaire électrique instantanée est beaucoup plus fréquente.

Question

Q2 : Dans de nombreux pays (dont l’Allemagne), il n’est pas installé de ballon sanitaire dans les logements.
La production d'ECS est assurée en instantané par des réchauffeurs électriques de seulement 6 à 8 [kW], y compris pour alimenter des douches (contre 23 [kW] de puissance préconisée pour le chauffe-eau ou les chaudières mixtes en France).
Quel est, en terme de débit dans la douche, la conséquence d’un tel écart de puissance?

Dans de très nombreux pays, on accepte de prendre des douches avec des débits d’eau chaude très inférieurs à ceux auxquels nous sommes habitués, sans que l’on y soit moins propre…

Question

Q3 : Comparons la consommation électrique de 2 logements identiques et de même occupation, mais l’un disposant d’un ballon de 150 litres équipé d'une résistance chauffante de 3 [kW], à celle d’un appartement identique disposant d’un réchauffeur électrique instantané de puissance électrique 6 [kW].
Lequel consommera le moins d’électricité pour ses besoins d'ECS?

Sans aucun doute le logement équipé d’un réchauffeur électrique instantané de 6 [kW] consommera beaucoup moins d’électricité car le débit et la durée des douches y seront plus réduits.

Rappelons enfin que si la production d'eau chaude sanitaire électrique de façon instantanée (ou presque instantanée) est rare en France, elle est par contre fréquente avec des chauffe-eau ou des chaudières mixtes alimentées au gaz, pour les puissances indiquées en début de §.





Lien vers la sous - rubrique : « Eau chaude sanitaire - Expansion » .
Lien vers la sous - rubrique : « Bases techniques » .