Chargement...

N°2 - Production par accumulation individuelle- niv 5

N°2 - Production par accumulation individuelle- niv 5

Une résistance chauffante électrique ou un échangeur tubulaire alimenté en eau chaude à partir d'une chaudière permet en quelques heures la mise en température du volume d'eau stocké.


L'installation devra comporter (comme sur le schéma de droite ci-dessus, sur l'arrivée d'eau froide) une soupape de sécurité, un dispositif anti retour, un robinet d'arrêt et un robinet de vidange. Sur les ballons domestiques, l'ensemble des fonctions est regroupé dans un équipement appelé groupe de sécurité et installé sur l'entrée d'eau froide dans le ballon.
Le groupe de sécurité (voir images ci-dessous) assure les fonctions de sectionnement (entrée d’eau froide), de vidange du ballon, de dispositif anti retour de l’eau du ballon dans le circuit d’eau de ville et de soupape de sécurité.



Groupe de sécurité


Question

Q1 : Dans un § à venir, nous verrons que pour assurer de façon instantanée (au fur et à mesure que l’eau chaude sera demandée) une simple douche, il faudra disposer d’une chaudière (mixte) ou d’un chauffe-bain de 23 [kW]. Or, les ballons électriques de 50 à 300 litres utilisés dans les appartements ne sont pourtant équipés que de résistances électriques chauffantes de 1 à 4 [kW].
Comment expliquer une telle différence ?

Dans les ballons de stockage, l’eau chaude sanitaire n’est pas produite au fur et à mesure où elle est demandée. La résistance électrique chauffe lentement le ballon après chaque puisage. Complètement froid, il sera remis en température en 1 à 3 heures selon sa taille et la puissance de son épingle chauffante. Cette lente remise en température ne nécessite qu’une faible puissance de chauffe.
La taille du ballon doit par contre être suffisante pour assurer le besoin du matin, du midi ou du soir. Entre ces 3 périodes de puisage, le ballon disposera du temps nécessaire à sa remise en température.

A l’inverse assurer de façon instantanée un bon débit de douche nécessite une très forte puissance d’autant plus importante que nous sommes habitués à des débits d’eau chaude généreux.

Question

Q2 : Si, compte tenu de la place disponible, on a le choix entre installer un ballon de 100 litres verticalement ou horizontalement, quelle position sera privilégiée? Pourquoi?


La position verticale sera toujours privilégiée car elle favorise la stratification de l’eau en réduisant la zone intermédiaire entre l’eau chaude et l’eau froide peu utilisable.

Question

Q3 : Indiquez, si possible de mémoire, les 3 fonctions du « groupe de sécurité »?

Le groupe de sécurité assure les fonctions de sectionnement (de l'entrée d’eau froide), de vidange du ballon, de dispositif anti retour de l’eau dans le circuit d’eau de ville et de soupape de sécurité.

Question

Q4 : Lorsque l’eau froide dans le ballon est mise en température, elle se dilate.
Les ballons d’eau chaude sanitaire ne sont pas forcément complétés d’un vase d’expansion (à même d’accueillir la dilatation). En l’absence de puisage (ouverture d’un robinet), que se passe-t-il alors dans le ballon?
Quel dispositif interviendra alors pour éviter que le ballon ne soit détérioré?

Lors de la montée en température de l’eau son volume augmente. Si elle ne peut s’échapper la pression augmente très rapidement dans le ballon.
C’est alors le groupe de sécurité (fonction soupape) qui interviendra pour évacuer le volume de dilatation.