Chargement...

N°2 - Les différents types de foyer – niv 5 à 4

N°2 - Les différents types de foyer – niv 5 à 4

Selon le mode de circulation de l’air comburant et des gaz de combustion, la chambre de combustion (foyer) de la chaudière peut être « pressurisée », ce qui suppose la présence d’un ventilateur d'introduction de l'air comburant, ou être « en dépression ».

Par ailleurs les chaudières peuvent être « à foyer étanche » ou « à foyer non-étanche ».

Dans les chaudières à foyer non-étanche, l’air comburant provient, au moins partiellement, du local dans lequel la chaudière est installée. En cas de dysfonctionnement il y a risque que des gaz de combustion soient refoulés dans le local où la chaudière est installée.
A l’inverse, dans les chaudières « à foyer étanche », l’air comburant est aspiré par un ventilateur, directement depuis l’extérieur du volume dans lequel se trouve la chaudière. Il n’y a, de ce fait, aucun risque de communication entre le foyer et le local dans lequel la chaudière est installée.

Question

Q1 : La chaudière ci-dessous est-elle à foyer étanche ?

chaudière
Non, cette chaudière n’est pas à foyer étanche, l’air comburant, introduit dans le foyer par le brûleur, provient du local-chaufferie dans lequel se trouve la chaudière.

Question

Q2 : Le foyer de la chaudière ci-dessous est-il pressurisé ou en dépression ?

chaudière
Le foyer de la chaudière ci-dessus est « pressurisé » à la pression fournie par le ventilateur de son brûleur.

Question

Q3 : Dans une cuisine, vous semble-t-il préférable de disposer d’une chaudière à foyer étanche ou d’une chaudière à foyer non-étanche ?

chaudière cuisine
Les gaz de combustion sont toxiques.
Un foyer étanche empêche toute possibilité que ces gaz puissent s’échapper dans le local où la chaudière est installée.
Cette technique est donc préférable et une très grande majorité des chaudières aujourd’hui installées à l’intérieur de locaux occupés sont « à foyer étanche », à défaut, elles sont installées dans un local « chaufferie » dédié à la chaudière.