N°3 - Le confort acoustique, taux de brassage - niv. 5

N°3 - Le confort acoustique, taux de brassage - niv. 5
En formation de niveau 3 à 4 (CAP à Bac), on n'étudiera pas ce dossier.



Les ventilo-convecteurs disposent en général de 3 vitesses (GV, MV, PV) sur leur ventilateur.
Normalement, il sera toujours possible d’obtenir auprès du fabricant les performances acoustiques et énergétiques pour chaque vitesse. A défaut, on peut considérer une variation de puissance frigorifique totale de l’ordre de 20% à chaque changement.

En règle générale, les fabricants proposent des unités dont les niveaux sonores sont acceptables pour un fonctionnement du ventilateur en vitesse moyenne.
La sélection des ventilo-convecteurs devrait donc s’effectuer en moyenne vitesse.

Notons cependant que si l’on sélectionne les ventilo-convecteurs en grande vitesse, on pourra presque toujours les utiliser en moyenne vitesse car nos calculs de charges sont habituellement généreux. De plus, la grande vitesse ne sera réellement nécessaire qu’au maximum de ces charges donc peu de jours par an (si l’installation est correctement équilibrée).

Pour éviter tout problème acoustique, on choisira des modèles dont le niveau sonore sera, au moins en moyenne vitesse, proche ou inférieur des niveaux suivants :

  • Auditorium :            25 [dBA]
  • Chambre :               30 [dBA]
  • Séjour, bureau :       35 [dBA]
  • Magasin, brasserie : 40 [dBA]

Enfin, si un niveau sonore très faible est nécessaire, il faut opter pour des modèles gainables installés en faux plafond.


photo 1




Si le modèle n’est pas gainé, pour obtenir un bon brassage de l’air dans le local, il est souhaitable d’aboutir lors de la sélection à des taux de brassage suffisants de l’ordre de 4 à 6 [Vol/h].

Le taux de brassage est l’indication du nombre de fois où le volume d’air d’un local est « remplacé » pour des raisons d’aération, de chauffage ou de refroidissement (voir dossier « Les débits volumiques et massiques en génie climatique - accès libre »).      
Ainsi, si un local de 250 [m3] est l’objet d’un taux de brassage de 3, cela veut dire qu’on y renouvelle (ou que l’on brasse) le volume d’air 3 fois par heure. En conséquence, le débit qui y est soufflé est de 3 × 250 = 750 [m3/h].

La lettre symbole représentant le taux de brassage est une ancienne lettre grecque : T (TAU)

Question

Q1 Un local de 4 x 10 x 3 [m], est l'objet d'un taux de brassage est de 3 [V/h].
Quel est le débit d'air introduit en [m3/h]?

360 [m3/h]


Explication :

V = 4 x 10 x 3 = 120 [m3]
T= 3 [V/h]
Le volume d’air de la pièce étant renouvelé 3 fois par heure, le débit introduit est donc de 120 x 3 = 360 [m3/h]

Question

Q2 Dans un local de 6 x 12 x 2,5 [m], on introduit un débit d'air de 300 [m3/h].
Quel est le taux de brassage du local?

T = 1,66 [V/h]


Explications :

V = 6 x 12 x 2,5 = 180 [m3]

Le débit introduit est de 300 [m3/h]

En divisant le débit d'air introduit par le volume du local, nous obtenons donc le taux de brassage soit :
T= 300 / 180 = 1,66 [V/h]

Question

Q3 Dans un local de 6 x 12 x 2,5 [m], le débit du ventilo-convecteur installé est de 1080 [m3/h].
Quel est le taux de renouvellement d'air?

T = 6 V/h]


Explications :

V = 6 x 12 x 2,5 = 180 [m3]
T = 1080 / 180 = 6 [V/h]