Chargement...

N°3 – Circuit à prendre en compte pour le calcul des Hmt - niv 4 à 3

N°3 – Circuit à prendre en compte pour le calcul des Hmt - niv 4 à 3

En formation de niveau 5 (CAP), on n'étudiera pas ce § ni les suivants.





Rappelons déjà que pour un débit donné, les pertes de charge d’un circuit fermé seront identiques que ce circuit soit horizontal ou vertical.
Dans un circuit fermé, au-delà du fait d’avoir à « vaincre» les pertes de charge, la pompe n’a aucun effort à fournir pour soulever l’eau, car l’aide qu’elle apporte au refoulement est immédiatement récupérée à son aspiration.

Les 2 pompes ci-dessous ont le même débit et la même Hmt.




Par contre ces 2 pompes ne sont pas soumises à la même pression de service. La pression de service est la pression à laquelle un équipement est soumis du fait notamment de la hauteur d’eau.


Rappelons par ailleurs que dans les circuits ouverts, l’écart de pression à fournir par la pompe est souvent beaucoup plus important que dans les circuits fermés car il correspond :
→ Au dénivelé H dont la pompe doit soulever l’eau (il n’y a pas d’aide au retour),
→ Aux PdC dans les tuyauteries et les équipements
→ A la pression résiduelle p r nécessaire à l’évacuation.

Soit : Hmt = Hauteur d’eau + PdC + pression résiduelle (pr)




Le présent dossier est consacré à la sélection de pompes sur des circuits fermés.

Rappelons enfin que la Hmt d’une pompe sur circuit fermé correspond aux pertes de charge au long du circuit d’alimentation de l’émetteur le plus défavorisé. Les PdC des antennes raccordées en parallèle sur ce circuit ne seront pas à prendre en compte.

Les 2 pompes ci-dessous présentent sensiblement la même Hmt, mais pas le même débit.



  • Le débit des pompes est fonction de la puissance distribuée donc du nombre d’émetteurs alimentés : ci-dessus la pompe de droite véhicule 3 fois plus de débit que la pompe de gauche.
  • La Hmt est fonction des pertes de charge sur le circuit de raccordement aller/retour de l’émetteur le plus défavorisé : ci-dessus ces longueurs sont identiques et quel que soit le débit, les canalisations auront été sélectionnées pour présenter des PdC régulières de l’ordre de 15 à 20 [mmCE/m] (voir le dossier Dimensionnement des tuyauteries).
  • De ce fait, bien que les diamètres soient très différents, les pompes ci-dessus présentent sensiblement la même Hmt.

Notons pour terminer que les 2 pompes ci-dessous présentent le même débit, mais des Hmt très différentes.

Le circuit de gauche correspond à un mode de distribution dit « monotube » et celui de droite à un mode de distribution dit « bitube » (on peut faire le parallèle avec la notion de résistances en séries ou en parallèles sur un circuit électrique).