Chargement...

N°7 - Les vases d’expansion fermés à pression constante - niv 4

N°7 - Les vases d’expansion fermés à pression constante - niv 4

En niveau de formation 5 (CAP), on n'étudiera pas ce §.



Ils sont parfois connus sous le nom de " Pneumatex " qui est le nom d'une marque. Ils fonctionnent comme un " Flexcon " dans lequel la montée en pression est évitée par l'ouverture d'une soupape d'échappement du gaz. Lorsque l'eau se refroidit, la rétractation est compensée par une réintroduction d'air, assurée par un compresseur.

Ce système s'installe sur des installations de moyenne puissance. Comparé au système précédent, il engendre une plus faible variation de pression durant la phase de dilatation (environ 0,5 [bar]).

Pneumatex Pneumatex


a) Prégonflé de la " hauteur d'eau ", le système est raccordé à l'installation. Le gonflage en eau de l'installation y fait rentrer de l'eau froide et la pression minimale du système correspond à la hauteur d'eau augmentée de la pression au point haut d'environ 0,5 [bar].

b) La chaudière étant mise en fonctionnement, l'eau se dilate et vient se " réfugier " dans le vase. Sa pression monte et génère l'ouverte d'une électrovanne qui laisse s'échapper de l'air. La pression est alors maximale de l'ordre de 0,5 [bar] au-dessus de la pression minimale.

c) L'installation est chaude et le vase contient toute la dilatation

d) La chaudière s'arrête, l'eau se rétracte et la pression chute dans le réservoir. Cette chute de pression entraîne la mise en route d'un compresseur d'air qui réintroduit l'équivalent de ce qui s'était précédemment échappé par l'électrovanne.

Ce système est particulièrement adapté lorsque l'on dispose d'une faible marge entre la pression de remplissage en eau et l'ouverture de la soupape.

Mettre le son et visualiser la vidéo ci-dessous :

Le DTU 65 11 demande :

  • Que le système soit complété d'un dispositif de détection/alarme de niveau d'eau trop haut ou trop faible dans le vase entraînant l'arrêt des chaudières en sécurité en cas d'anomalie
    Les fabricants de vases fermés à pression constante mettent en général à disposition des relais d'alarme :
    • Trop d'eau dans le vase
    • Manque d'eau dans le vase
  • Que chaque chaudière soit équipée d'une soupape de sécurité, d'un manomètre, d'un thermomètre et d'un " pressostat manque d'eau" entraînant l'arrêt de la chaudière en sécurité en cas d'anomalie. L'usage est souvent en pratique l'installation pour la chaufferie d'un unique pressostat manque d'eau entraînant l'arrêt des chaudières en sécurité en cas d'anomalie.
  • Que le vase soit équipé d'un manomètre et d'une soupape de sécurité s'il peut monter à plus que 4 [bar]

Le système n'assure pas la disconnection entre le réseau de chauffage et le réseau de ville. Un disconnecteur devra être installé sur le tuyau de remplissage en eau de l'installation.



Si vous ne suivez pas un parcours automatique Xpair, lien vers le dossier suivant de la rubrique chauffage - sanitaire: « Sécurité hydraulique - partie 1 - niveau de difficulté 5 à 4 (CAP à Bac)» .