Chargement...

N°4 - Vase d'expansion fermé à pression variable - niv 5

N°4 - Vase d'expansion fermé à pression variable - niv 5

Le vase d'expansion fermé est parfois connu sous le nom de " Flexcon " qui est le nom d'une marque. Il s'agit d'un réservoir métallique, raccordé à la canalisation de retour d'eau chaude, à l'intérieur duquel une membrane (ou une vessie) en caoutchouc déformable, permet de séparer l'eau du circuit de chauffage d'un gaz (azote).

Flexcon

  • Il s'installe sur la canalisation de retour à la chaudière.

  • soupape de sécurité

  • Le DTU 65 11 précise que la chaudière doit être équipée d'une soupape de sécurité, d'un thermomètre, d'un manomètre et que le brûleur doit être piloté par un aquastat réglable et un aquastat de sécurité.


La soupape de sécurité:
Elle s'ouvre si la pression devient excessive dans l'installation de chauffage.

soupape de sécurité

Le thermostat de sécurité :
Si la température de l'eau de chauffage dépasse 110 [°C], il met la ou les chaudières hors service. La remise en route nécessitera l'intervention du technicien.

thermostat de sécurité

Si le vase peut monter à plus que 4 [bar], il doit être équipé d'un manomètre et d'une soupape de sécurité.
On trouve sur le marché des consoles d'installation tout équipées. Ces consoles permettent par ailleurs le démontage sans perte d'eau du vase pour le contrôle de la pression de prégonflage en azote. console d'installation

L'utilisation de l'azote comme gaz de prégonflage du vase fermé est préférable à celle de l'air. On évite ainsi des risques de condensation au sein du réservoir et l'entrée d'air corrosif dans l'installation si la membrane se perce.

Démarrez le film ci-dessous (mettre le son) et visualisez différents types de vase d’expansion fermé (si nécessaire téléchargez adobe flash Player).

Question

Q1: Visualisez dans la vidéo ci-dessus (mettre le son) quelques vases d’expansion fermés.
Quelle est la principale opération de maintenance à effectuer chaque année sur ces vases (du moins sur les installations importantes)?

Sur les installations importante, la principale opération de maintenance à effectuer sur les vases d’expansion fermés à pression variable consiste à vérifier que la pression de gaz sous la membrane est suffisante (pas de fuite).

Pour cela, il faut les « déconnecter de l’installation » pour ne pas effectuer une mesure qui serait celle de la pression de l’eau dans le circuit.

La pression de gaz que l’on mesure alors est la pression de « prégonflage » du vase (voir § suivant).
Si elle se révèle insuffisante, on peut regonfler le vase.
En théorie cela s’effectue avec de l’azote plutôt qu’avec de l’air pour éviter d’introduire de la vapeur. Cependant le maniement d’une bouteille d’azote n’est pas sans risque, mais il existe de petits modèles spécialement conçus pour cette activité. A défaut, mieux vaut utiliser une pompe à pied et introduire de l’air que de risquer un accident.

Démarrez le film ci-dessous (mettre le son) et visualisez l'entrée de l'eau de dilatation dans un vase d’expansion fermé et la montée en pression de toute installation (si nécessaire téléchargez adobe flash Player).

Source : « Apprendre le chauffage et l’équilibrage sur Simulateur» (Editions Parisiennes).

Lien pour télécharger la version de démonstration ou acheter le Simulateur chauffage et hydraulique ».
Remarque pour le téléchargement de la version de démonstration :
Enregistrer le logiciel (.exe) sur votre PC, puis cliquer-droit "éxécuter en tant qu'administrateur".



Remarque :
Avant raccordement à l'installation de chauffage, le vase d'expansion fermé doit être prégonflé à une pression "capable" de supporter l'eau froide qui le surplombe.
Il sera donc prégonflé à une pression p0 correspondant à la hauteur d'eau H qui pèsera sur lui(*), avec un minimum de 0,5 [bar].
p0 = « H » avec p0 = 0,5 [bar] mini