N°3 - Températures de distribution - niv. 3 à 4

N°3 - Températures de distribution - niv. 3 à 4

Depuis 1978, la température de distribution de l’eau chaude sanitaire est en règle générale au maximum de 60 [°C], à la fois pour des raisons de sécurité et de dégradation des distributions en acier galvanisé (article 36 de l’arrêté du 23 juin 1978 relatif aux installations de production d’eau chaude)

ballon de production

Mais attention, à 60 [°C], les risques de brûlure 3ème degré sont très importants

Il suffit de 3 secondes pour causer à un enfant une brûlure au 3ème degré (7 secondes pour un adulte). Avec de l’eau à 50 [°C], ces temps sont respectivement de 1 et 8 minutes.

Une centaine d’enfants meurent chaque année en France des suites de brûlures (toutes origines confondues) et 15 % des brûlures des enfants de zéro à cinq ans sont dues à l’eau chaude sanitaire. A titre de comparaison, le nombre de décès par électrocution en milieu domestique est tous âges confondus d’une centaine par an.

Source : Commission de la Sécurité des Consommateurs

Cherchant à concilier les risques dans le domaine des brûlures et dans celui de la légionelle, l’arrêté du 30/11/2005 modifie l’article 36 de l’arrêté du 23 juin 1978 relatif aux installations de production d’eau chaude impose depuis le 15 décembre 2006 pour les installations neuves et les rénovations :

1) Afin de limiter le risque de brûlures

  • Une température maximale de l’eau chaude sanitaire dans les pièces destinées à la toilette de 50 [°C] aux points de puisage,
  • Une température maximale de l’eau chaude sanitaire de 60 [°C] pour les autres pièces.

2) Afin de limiter le risque lié au développement des légionelles

  • Une température maintenue supérieure ou égale à 50 [°C] en tout point de la distribution (exceptés les tubes finaux d’alimentation) lorsque que le volume compris entre la production  et le point de puisage le plus éloigné est supérieur à 3 litres. Ceci revient à imposer un bouclage pour les installations >10 [m] de diamètre ≥ 20 [mm]).
  • La possibilité de pouvoir monter quotidiennement le stockage d’eau chaude sanitaire à une température supérieure à 60 [°C], s’il est supérieur ou égal à 400 litres (voir annexe 1 de l’arrêté).

Dans les immeubles d’habitation, il convient que les ménages, notamment ceux ayant à domicile des enfants en bas âge ou des personnes âgées ou handicapées, fassent installer des limiteurs de température, au moins aux postes de puisage (robinets) de la salle de bain. Ces limiteurs doivent comporter un dispositif à butée permettant à l'utilisateur de limiter la température maximale de sortie de l'eau chaude à 50 [°C]. Ils peuvent être placés au poste de puisage (cas des mitigeurs à butée de réglage) ou en sortie du moyen de production ou de stockage de l'ECS.

ballon de production