Chargement...

4) Régulation « Hmt constante » ou « Hmt variable »? - Bac à Bac+2

4) Régulation « Hmt constante » ou « Hmt variable »? - Bac à Bac+2

Les transferts de débits entre zones favorisées et les zones défavorisées d’une distribution déséquilibrée seront plus réduits avec une pompe à vitesse variable qu’avec une pompe à vitesse constante.

En effet, avec une pompe à vitesse constante, la fermeture de robinets de régulation 2 voies sur les antennes favorisées engendrera une augmentation de la Hmt de la pompe qui bénéficiera aux antennes défavorisées. Si ce circuit est équipé d’une pompe à vitesse variable en mode « Hmt constante », la fermeture des robinets de régulation 2 voies sur les antennes favorisées n’engendrera pas d’augmentation de la Hmt de la pompe.

Il ne faut pas bien sûr en déduire un moindre intérêt des pompes à vitesse variable mais plutôt l’importance de l’équilibrage des distributions d’eau chaude et d’eau glacée.

Comparons maintenant sur le sujet les pompes en mode « Hmt constante » et en mode « Hmt variable ».

Question

Q1: Expliquez pourquoi les transferts de débits entre zones favorisées et zones défavorisées d’une distribution déséquilibrée seront plus réduits si l’installation est équipée d’une pompe à vitesse variable en mode « Hmt variable » que si elle est équipée d’une pompe en mode « Hmt constante ».

Si l’installation est équipée d’une pompe à vitesse variable en mode « Hmt variable », les transferts de débits entre les zones favorisées et les zones défavorisées seront encore plus réduits car la fermeture de robinets de régulation engendrera une baisse de la Hmt de la pompe.


En conclusion :
Il se pourra qu’une installation moyennement déséquilibrée fonctionne à peu près correctement lorsque équipée d’une pompe à vitesse variable en mode « Hmt constante » et pose trop de problèmes si l’on passe la pompe en mode « Hmt variable ». Il vaudra mieux alors laisser la pompe en « mode Hmt constante », on bénéficiera quand même de l’essentiel des économies d’énergie possible, comme nous l’avons vu dans le dossier « Les pompes à vitesse variable – Economie d’énergie ».



Source GEA


Notons enfin que le mode « Hmt variable » peut également entraîner un manque de débit dans certains émetteurs lorsque leurs PdC sont très importantes devant celle de la distribution commune. En effet, si un des émetteurs à forte PdC maintien de son besoin de débit tandis que celui dans les autres émetteurs se réduit, il nécessitera  le maintien d’une forte Hmt de pompe, alors qu’en mode « Hmt variable » celle-ci diminuera du fait de la réduction du débit total.
Nous étudierons en détail ce problème dans le § suivant, mais l’on peut retenir que le mode Hmt variable se prête mal :

  • Aux circuits planchers chauffants dans lesquelles les résistances des épingles terminales peuvent être importantes devant celle de la distribution commune 
  • Aux circuits d’alimentation de batteries chaudes ou froides si elles présentent de forte PdC
  • Aux circuits sur lesquels les variations de débits seraient très hétérogènes du fait par exemple de ralentis aux horaires décalés, certaines antennes maintenant leur besoin d’un maximum de débit tandis que d’autres se ferment.

Sur ces réseaux, il pourra être nécessaire de maintenir le mode de régulation « Hmt constante ».