N°4 – Les récupérateurs « à eau glycolée » - Partie 1 – niv. 3 à 4

N°4 – Les récupérateurs « à eau glycolée » - Partie 1 – niv. 3 à 4
Le récupérateur comporte deux batteries raccordées entre elles par un circuit d'eau glycolée.

récupérateur

Les batteries sont en général constituées de tubes en cuivre et d'ailettes en aluminium (éventuellement cuivre/cuivre ou l'ensemble en acier galvanisé). L'une des batteries est placée dans le caisson d'extraction, l'autre dans le caisson de soufflage.

batteries récupérateur

Chaque batterie doit-être protégée de l’encrassement par un dispositif de filtration.


Question

Q1 : De façon logique, reportez sur le schéma ci-dessous les températures :
- Température d’air neuf : – 5 [°C]
- Température d’air extrait : 20 [°C]
- Température d’air rejeté : 12 [°C]
- Température de l’air neuf en sortie du récupérateur : + 5 [°C]
- Température en sortie de la batterie chaude : 30 [°C]

batteries récupérateur
batteries récupérateur

Question

Q2 : Quel type de récupérateur nécessite le plus d’investissement et d’entretien ? A plaque ou à eau glycolée ?
Evidemment par la présence d’une pompe, d’un petit vase d’expansion et du glycol, le récupérateur à eau glycolée nécessite plus d’investissement et d’entretien que le récupérateur à plaque.

Question

Q3 : Pour une même surface d’échange entre l’air extrait et l’air neuf, quel est intuitivement le type de récupérateur, récupérateur à eau glycolée ou récupérateur à plaque, qui permettra la plus grande récupération de chaleur ?
Pourquoi ?
La présence d’un fluide intermédiaire entre l’air extrait et l’air neuf réduit la possibilité de récupération. Pour une même surface d’échange entre l’air extrait et l’air neuf, le récupérateur à eau glycolée permettra moins de récupération de chaleur que le récupérateur à plaque.



Question

Q4 : Malgré ses « handicaps » quel peut être l’intérêt de prévoir un récupérateur à eau glycolée plutôt qu’un récupérateur à plaque ?
Le principal intérêt du récupérateur à eau glycolée est de permettre un échange de chaleur entre 2 caissons d’extraction et d’introduction d’air neuf qui ne sont pas juxtaposés.