N°1 – Principe de la récupération de chaleur sur l’air extrait – niv. 3

N°1 – Principe de la récupération de chaleur sur l’air extrait – niv. 3

Les récupérateurs de chaleur sur l’air extrait permettent en hiver de transférer de l’énergie de l’air extrait (pour être rejeté) vers l’air neuf introduit pour aérer les locaux.

Si l’on met de côté les pompes à chaleur sur air extrait, il existe 2 principaux types de récupérateur : déperditions maison
Remarque : Le terme de « récupérateur de chaleur » est un terme général qui peut également s’utiliser dans le domaine de la récupération de chaleur sur les fumées des chaudières.

En hiver :
- L’air rejeté à l’extérieur est chaud : aux conditions du local
- L’air neuf extérieur introduit est froid : aux conditions extérieures
Il est donc intéressant de réchauffer l’air neuf gratuitement en utilisant la chaleur de l’air rejeté.

De plus on peut noter :
- Que l’air extrait est humide du fait des apports dus notamment à la respiration et à l’activité des occupants
- Que l’air neuf extérieur introduit en hiver est sec (car il est froid)
Il est donc intéressant, si cela est possible, d’humidifier l’air neuf gratuitement en utilisant l’humidité de l’air rejeté. Cette récupération ne sera possible que pour certaines technologies de récupérateur.

Question

Q1 : On peut écrire :
" En hiver :
• L’air extrait est chaud : aux conditions du local
• L’air neuf extérieur introduit est froid : aux conditions extérieures
Il est intéressant de réchauffer l’air neuf gratuitement en utilisant la chaleur de l’air rejeté."

Rédigez un texte équivalent pour expliquer l’intérêt d’une récupération effectuée en été, sur le système d'aération d'un bâtiment climatisé.
En été (bâtiments climatisés) :
• L’air rejeté à l’extérieur est frais : aux conditions du local
• L’air neuf extérieur introduit est chaud : aux conditions extérieures
Il est intéressant de rafraîchir l’air neuf gratuitement en utilisant la fraîcheur de l’air rejeté.