N°4 - Les principes de la variation de puissance d'un émetteur - niv 3 à 4

N°4 - Les principes de la variation de puissance d'un émetteur - niv 3 à 4

Pour maintenir la température de chauffage des locaux alors que les besoins de chauffage varient, il est nécessaire de faire varier la puissance de chauffe des émetteurs (en fonction de la température intérieure ou extérieure).
Avec un peu de bon sens, nous allons déterminer les 3 moyens usuels utilisés pour faire varier la puissance des émetteurs à eau chaude.

Les aérothermes sont de " gros ventilo-convecteurs " installés pour assurer le chauffage de grands locaux de type tertiaires et industriels tels qu'usines, ateliers, magasins, etc.
Ils comportent une batterie de chauffe irriguée par l'eau de chauffage et un ventilateur.

aérothermes

Question

Q1: Supposez un aérotherme régulé en contrôle de la température d'un local.
En pensant à l'eau de chauffage et à l'air qui circulent dans l'aérotherme, proposez 3 moyens physiques d'agir pour que sa puissance de chauffe soit plus ou moins importante.

Pour effectuer une variation de la puissance P de l'aérotherme, on peut :
- Irriguer sa batterie de chauffe avec de l'eau plus ou moins chaude,
- Alimenter sa batterie de chauffe avec un débit d'eau chaude plus ou moins important,
- Faire varier le débit d'air du ventilateur (au moins en "tout ou rien" en effectuant des marches / arrêts.

Pour effectuer une variation de la puissance P d’un émetteur alimenté en eau, on peut donc agir sur:

  • La température d’alimentation (en eau),
  • Le débit d’alimentation (en eau),
  • Le débit d’air qui traverse l’émetteur.

On retiendra donc 3 principes possibles de la variation de la puissance d’un système de chauffage :

  • Régulation à température d’eau variable (les débits d’eau et d’air étant par ailleurs constants) en fonction de la température intérieure (ou extérieure),
  • Régulation à débit d’eau variable (la température de l’eau et le débit d’air étant par ailleurs constants) en fonction de la température intérieure (ou extérieure),
  • Régulation à débit d’air variable (la température et le débit d’eau étant par ailleurs constants) en fonction de la température intérieure (ou extérieure).

Remarque importante:
- La régulation à température d’eau variable (débit en général constant) est la solution la plus usuelle pour la régulation d’un ensemble d’émetteurs (exemple : régulation d’un circuit d’alimentation de radiateurs ou de convecteurs).
- La régulation à débit d’eau variable est la solution la plus usuelle pour la régulation d’un unique émetteur (exemple : régulation d'un radiateur par un robinet thermostatique qui y fait varier le débit d'eau).