N°5 - Moyens de faire varier la puissance d'un émetteur - niv 3 à 4

N°5 - Moyens de faire varier la puissance d'un émetteur - niv 3 à 4

Nous avons donc dans le § précédent défini 3 principes possibles de la variation de la puissance d’un système de chauffage :
- Régulation à température d’eau variable
- Régulation à débit d’eau variable
- Régulation à débit d’air variable



a) La régulation à température d’eau variable
La régulation à température d’eau variable (débit en général constant) est la solution la plus usuelle pour la régulation d’un ensemble d’émetteurs (exemple : régulation d’un circuit d’alimentation de radiateurs ou de convecteurs).

Question

Q1 : Sur quel principal équipement de l’installation de chauffage peut-on agir pour faire varier la température de l’eau du circuit de chauffage?

On imagine bien que l’on puisse agir sur la chaudière (sur le brûleur de la chaudière), mais nous verrons que l’on peut aussi agir sur une vanne de régulation 3 voies.

Pour faire varier la température de l’eau, on peut agir :
- Sur le débit de combustible d’alimentation (ou le cycle de fonctionnement) de la chaudière
- Sur l'ouverture progressive de vannes de régulation 3 ou 4 voies installées sur le départ (ou le retour) des circuits de distribution. Ces vannes de régulation permettent d'effectuer des mélanges variables entre l’eau chaude produite par la chaudière et l’eau refroidie (ou réchauffée) de retour des émetteurs. Nous en étudierons ultérieurement le fonctionnement.

V3V V4V

b) La régulation à débit d’eau variable

La régulation à débit d’eau variable est la solution la plus usuelle pour la régulation d’un unique émetteur (exemple : régulation d'un radiateur par un robinet thermostatique qui y fait varier le débit d'eau).

Question

Q2 : Sur quel(s) équipements de l’installation de chauffage pourrait-on agir pour faire varier le débit d’eau dans un émetteur?

On imagine bien que l’on puisse agir sur un robinet que l’on ouvrirait plus ou moins.

On pourrait aussi penser à une action sur la pompe dont on ferait varier la vitesse de rotation de son moteur.
En fait, ce n’est pas une idée pour le moment à retenir, car la variation de la vitesse de la pompe ferait varier le débit dans tous les émetteurs. Or, la régulation à débit variable est en général utilisée pour faire varier la puissance de chaque émetteur séparément.
Il y a là une ambigüité, car on installe de plus en plus de pompes à vitesse variable, mais nous verrons qu’en règle générale, leur vitesse ne variera que si des robinets de régulation de débit installés sur chaque émetteur interviennent.

Pour faire varier le débit d’eau, on agit sur l’ouverture progressive de vannes 2 voies ou 3 voies.

V2V

c) La régulation à débit d'air variable

La régulation à débit d’air variable est utilisée par exemple pour la régulation des aérothermes et des ventilo-convecteurs.
Pour faire varier le débit d’air, on agit sur l’ouverture d'un volet ou d'un registre, ou agir sur la vitesse de rotation d'un ventilateur.

Enfin, ces différents principes de régulation (température et débit d’eau variables, débit d’air variable) peuvent être combinés pour un résultat optimal.
Ainsi :
- Un circuit de chauffage piloté par un thermostat d’ambiance alimentant des radiateurs équipés de robinets thermostatiques présentera à la fois des variations de température et de débit d’eau.
- Un ventilo-convecteur à plusieurs vitesses sur le ventilateur pourra être régulé à la fois par des variations de débit d’eau et d’air
- Etc...



Si vous ne suivez pas un parcours automatique Xpair, lien vers le dossier suivant de la rubrique : « Base de la régulation - Partie 2» .