Chargement...

N°1 - Présentation de la climatisation - niv 5

N°1 - Présentation de la climatisation - niv 5

La climatisation permet, selon les installations, d'obtenir en été et en hiver une ambiance de qualité dans les domaines de:

  • La température
  • L'humidité
  • La pureté (aération)

Question

Q1 : Classez dans un ordre d’importance les 3 critères de température, humidité et pureté pour le confort humain.

Pour le confort humain, le critère le plus important est celui de la pureté au sens d’absence de renouvellement suffisant de l’air intérieur aux locaux. Dans un local mal aéré, sans autre source de pollution qu’une occupation humaine, le taux de gaz carbonique augmente.
Vient ensuite le niveau de température auquel nous sommes en premier lieu sensible devant le critère d’humidité.

Question

Q2 : Selon vos connaissances ou votre sentiment, complétez le tableau.



On parle de simple rafraîchissement lorsque la climatisation est limitée l'été à un léger refroidissement non contrôlé de l'ambiance.

On parle de conditionnement d'air lorsque l'ambiance contrôlée concerne un process industriel ou le traitement de locaux particuliers tels que salle d'opération, salle informatique etc.


Sous nos climats, dans les installations de confort:
- Les températures
sont maintenues en règle générale:

  • aux environs de 20 [°C] en hiver, un peu moins dans les locaux sportifs (16 à 18 [°C]) et un peu plus dans les sanitaires et locaux de santé (21 à 22 [°C]).
    La température de chauffage réglementaire est de 19 [°C].

  • aux environs de 25 [°C] en été, de l'ordre de 24 [°C] dans les locaux à occupation stable (bureaux, hôtel) et de 26 [°C] dans les locaux de court passage (boutiques, locaux publics).
    La température réglementaire de climatisation est de 26 [°C].


- L'humidité n'est pas pour le climat de la France métropolitaine un critère majeur de confort.
Cependant, dans certains locaux tels que les musées, son contrôle est nécessaire. On respecte alors un niveau d'humidité défini par un pourcentage d'humidité dit d'"humidité relative".
Ce pourcentage indique la situation d'humidité de l'air en comparaison de ce qu'il serait au maximum avec l'apparition de brumes ou de brouillard, comme cela arrive au dehors en hiver et souvent dans notre salle de bain.
Lorsqu’il apparaît du brouillard, on dit que l'air est saturé d'humidité (100% d'humidité).
On se sent bien lorsque l'air contient un peu d'humidité mais pas trop, entre 30 et 40% du maximum possible (apparition du brouillard).

En niveau 3, pour une meilleure connaissance des % d'humidité, on pourra consulter le dossier " Les propriétés de l'air et le diagramme de l'air humide".

Question

Q3 : Selon vos connaissances ou votre sentiment, quel est le pourcentage d’humidité relative :
- Dans la salle bain lorsque l’on vient de prendre une douche
- Au Sahara
- Dans une salle de séjour où l’humidité est d’autant plus agréable qu’elle n’est pas ressentie.

Dans la salle bain lorsque l’on vient de prendre une douche, si l’on voit « du brouillard », c’est la salle de bain est saturée d’humidité. Son humidité relative est alors de 100%.

Au Sahara, l’air est extrêmement sec. L’humidité relative est proche de 0%.

Dans une salle de séjour où l’humidité est d’autant plus agréable qu’elle n’est pas ressentie, l’humidité relative est entre 30 et 40%.
Notons cependant que si la température de l’air est faible un pourcentage plus élevé est alors agréable.
Ainsi une ambiance extérieure de +5 [°C] et 60% d’humidité est agréable, alors qu’une piscine à 27 [°C] 60% sera, ce qui est normal, ressentie très humide.

- La pureté de l'air des locaux est maintenue par de l'aération et pour certains locaux sensibles par filtration.
Le débit « d’air neuf » nécessaire dans un local est essentiellement fonction du nombre d'occupants.
On peut retenir un besoin d'environ 30 [m³] par heure et par personne). Ainsi une salle de réunion de 10 personnes devra recevoir un débit d'air neuf air (extérieur) de 300 [m³/h].

Question

Q4 : Aujourd’hui et particulièrement dans les locaux climatisés, l’air neuf nécessaire à l’aération des locaux est apporté ou extrait grâce à des ventilateurs (ventilation mécanique).
Comment les locaux étaient-ils aérés autrefois ?

Autrefois, pour aérer les locaux, on se contentait d’ouvrir les fenêtres, ce qui reste d’ailleurs souvent nécessaire dans des locaux tels que les cuisines les salles de bain, et les salles de classes.
Cependant on pouvait aussi compter sur le fait que les parois et les ouvrants n’étaient pas autrefois aussi étanches qu’aujourd’hui et qu’un peu d’air extérieur rentrait naturellement dans les locaux.