1 - Le défaut d’équilibrage hydraulique des réseaux de chauffage

1 - Le défaut d’équilibrage hydraulique des réseaux de chauffage

Le défaut d'équilibrage d'une installation de chauffage consiste en une mauvaise homogénéité des températures ambiantes dans les logements ou les ensembles de locaux chauffés ou climatisés.

Le problème est ancien . Visualisons le "professeur Bourvil" dans la "grande lessive" de jean pierre Mocky:


Le défaut d'équilibrage des réseaux de chauffage a pour origine une mauvaise répartition des débits d'eau distribués, certaines antennes se trouvant suralimentées tandis que d'autres sont mal irriguées. On peut y remédier par le bon réglage de robinets dits d'équilibrage.

1

Source : « Apprendre le chauffage et l’équilibrage sur Simulateur» (Editions Parisiennes).



Sur les installations de chauffage, le défaut d'équilibrage conduit à devoir véhiculer de l'eau plus chaude que nécessaire pour maintenir une température acceptable dans les zones mal irriguées. Il en découle une température supérieure à la normale dans les zones bien alimentées, source de surconsommation d'énergie, voire d'inconfort par surchauffe dans les situations extrêmes.

Extrait d’une vidéo réalisée par We up sur un financement de la société MAPSEC spécialisée dans la mise au point hydraulique et aéraulique des installations de génie climatique .

La résolution du problème consiste à établir ou à rétablir le bon réglage des robinetteries d'équilibrage en bridant notamment celles situées sur les antennes favorisées de telle sorte que l'eau de chauffage (ou de refroidissement) continue son chemin en direction des zones défavorisées.

La difficulté de ces réglages provient du fait que, lorsque l'on effectue une correction de débit sur l'une des antennes d'une installation, on modifie du même coup le débit des autres antennes de cette même installation. La dernière génération de robinets d'équilibrage aide à la prise en compte de cette interaction.