N°4 - Hauteur manométrique des pompes et pertes de charge du circuit - niv. 3

N°4 - Hauteur manométrique des pompes et pertes de charge du circuit - niv. 3

La Hmt de la pompe est la différence de pression que la pompe fournit entre son point d'aspiration et son point de refoulement. Cet écart de pression peut se mesurer en raccordant successivement un manomètre au refoulement puis à l’aspiration de la pompe. La différence des 2 pressions mesurées sera la Hmt de la pompe.

1



Calcul de la hauteur manométrique d'une pompe de chauffage:

La hauteur manométrique de la pompe est toujours égale à la perte de charge totale du circuit à irriguer.

Δp = Hmt = perte de charge du circuit (PdC)

1

Pour calculer la Hmt qu’une pompe doit fournir, il faut calculer les PdC qui seront générées par le débit à véhiculer dans le circuit principal à irriguer.

Question

Q1 : A l’aspiration d’une pompe, on mesure une pression de 1,8 [bar].
A son refoulement, on mesure une pression de 2,3 [bar].
Quelles sont les pertes de charge de l’eau en circulation dans ce circuit en [bar], en [mCE] et en [kPa]?

0,5 [bar]
5 [mCE]
50 [kPa]


Explication :
La Hmt de la pompe est égale aux pertes de charge de l’eau en circulation.
Elles correspondent donc à l’écart de pression entre le refoulement et l’aspiration de la pompe.

Les PdC de l’eau en circulation (Hmt de la pompe) sont donc de :
2,3 – 1,8 = 0,5 [bar]

En règle générale, les pertes de charge s’indiquent en [mCE] ou en [kPa].
1 [bar] = 10 [mCE]
1 [bar] = 100 000 [Pa] = 100 [kPa]

Les PdC de la distribution étudiée sont donc de 5 [mCE] ou 50 [kPa]



Récapitulons avec Maurice Ciron:

Les vidéos récapitulatives de Maurice.