N°3 - Equipements internes au ballon – niv 3

N°3 - Equipements internes au ballon – niv 3

A sa livraison, le ballon est équipé :
- D’une résistance électrique de chauffage
- D’une anode qui sert à protéger la cuve de la corrosion
- D’une sonde thermostatique qui permet de limiter et de régler la température de stockage du ballon

2 types de résistance électrique

Il existe 2 types de résistance électrique :

- La résistance stéatite contenue dans un tube en métal en contact avec l’eau. Le tube retient le calcaire et la résistance est protégée. Ce type de résistance est très souhaitable dans les régions où comme en Ile de France, l’eau contient beaucoup de calcaire.

- La résistance immergée dite « blindée »
La résistance est alors directement en contact avec l’eau.

résistance stéatite et immergée

A noter qu’il n’y aura pas de différence de consommation électrique selon le type de résistance mais une éventuelle différence longévité.

La résistance, l’anode et la sonde thermostatique sont regroupés sur un même support facilement démontable.

résistance stéatite et immergée

L'anode permet de protéger le ballon des risques de corrosion, c'est donc un élément très important de l'installation. L'anode se corrode en lieu et place de la cuve du chauffe-eau. Petit à petit, elle se détruit à la place des parois de la cuve et grâce à elle, la durée de vie du ballon augmente. Elle est en Magnésium (métal moins noble que le fer) et est appelée « anode sacrificielle ».


La sonde thermostatique est équipée d’un doigt de gant qui plonge dans l’eau ; une sonde de température placée dans le doigt de gant permet de détecter la température de l’eau.

sonde thermostatique
A son autre extrémité, la sonde thermostatique comporte un contact électrique dont l’ouverture ou la fermeture permettra l’arrêt ou l’alimentation de la résistance électrique.

Question

Q1 : Repérez sur le Kit ci-dessous la résistance chauffante, l’anode et la sonde thermostatique.

sonde thermostatique

sonde thermostatique