N°3 - Les débits d’air à extraire – niv. 4 à 5

N°3 - Les débits d’air à extraire – niv. 4 à 5

En formation de niveau 3, sauf préconisation de son formateur, on n’étudiera pas ce §.

La réglementation ne définit pas directement les débits d’air neuf qui doivent entrer dans les logements, mais les débits minimaux qui doivent pouvoir être extraits des locaux de service.

débit air réglementation

Question

Q1: Quel devra être le débit minimal du ventilateur d’extraction pour l’appartement ci-dessous ?



L’appartement dispose de 2 pièces principales, d’une cuisine, d’une salle d’eau et d’un WC séparé.
Les débits à extraire seront donc de :



Question

Q2: La hauteur sous plafond de l’appartement de 2 pièces étudié ci-dessus est de 2,7 [m].
Déterminez en [Volume/h] le taux de renouvellement d’air minimal.

La surface du logement est de l’ordre de 50 [m2].
Pour une HSP de 2,7 [m], le volume est de l’ordre de 135 [m3].
Le taux de renouvellement d’air minimal est donc de l’ordre de :
120/135 = 0,9 [Vol/h]

Remarque : en réalité le volume heure d’aération moyen est inférieur car il prévu dans la cuisine la possibilité d’un débit réduit sur commande de l’utilisateur.

logement pièces

Question

Q3: Quel est le nombre de pièces de vie dans le logement ci-dessus ?
Listez les locaux de service et l’emplacement des WC.

Le logement est de type 4 pièces principales, un séjour et 3 chambres.
Il dispose :
- D’une cuisine
- D’une salle de bain équipée d’un WC
- D’une salle d’eau
- D’un WC séparé

Remarque : si le séjour était de plus de 30 [m2] il serait alors dit « double » et serait considéré comme 2 pièces

Question

Q4: Selon l’arrêté du 24 mars 1982, quel devra être le débit minimal du ventilateur d’extraction pour l’appartement étudié ci-dessus?



Le logement étudié est de type 4 pièces.
Les débits minimaux à extraire seront de:



Remarque : cet appartement dispose de 2 WC, un dans la salle de bain et un séparé. Il est donc possible ici de prendre en compte le débit imposé « multiple ».

Question

Q5: La hauteur sous plafond de l’appartement de 4 pièces étudié précédemment est de 2,7 [m].
Déterminez en [Vol/h] le taux de renouvellement d’air minimal.



La surface du logement est de l’ordre de 80 [m2].
Pour une HSP de 2,7 [m], le volume est de l’ordre de 220 [m3].
Le taux de renouvellement d’air minimal est de l’ordre de :
180/216 = 0,8 [Vol/h]

Remarque : en réalité le volume heure d’aération moyen est inférieur car il prévu dans la cuisine la possibilité d’un débit réduit sur commande de l’utilisateur.


Remarque : la suite du § de niveau 5 pourra ne pas être étudiée qu’en niveau 4.

Les bouches d’extractions installés dans les cuisines sont à 2 positions, extraction maximale et minimale commandée par l’occupant.
Le débit minimal à extraire dans la cuisine indiqué par la réglementation correspond à l’extraction maximale commandée par l’usager. Le plus souvent l’extraction de la cuisine sera en position réduite.
La réglementation précise le débit minimal réduit dans la cuisine et demande qu’il soit alors maintenu un débit réglementaire minimal pour l’ensemble du logement.

débit réduit cuisine réglementation

Pour le T2 étudié dans un exercice précédent comportant 1 cuisine, 1 salle de bain et 1 WC séparé, en position d’extraction maximale dans le cuisine nous avons déterminé un débit réglementaire minimum de 120 [m3/h] dont 90 [m3/h] dans la cuisine.

logement pièces

Si dans ce 2 pièces le débit est réduit au minimal réglementaire de 30 [m3/h] en cuisine, le débit d’extraction sera alors de 30 + 15 + 15 = 60 [m3/h] ce qui est bien le minimum demandé pour l’ensemble d’un 2 pièces.
Mais si le WC était commun avec la SdB, en première approche il aurait été possible de ne prévoir qu’un débit d’extraction de 105 [m3/h], 90 dans la cuisine et 15 dans la salle de bain + WC.

logement pièces

Mais alors, avec un débit réduit à 30 [m3/h] en cuisine, le débit total extrait ne serait que de 30 + 15 = 45 [m3/h] inférieur au 60 [m3/h]demandé au minimum pour les 2 pièces. Dans ce cas la solution consistera à prévoir un débit d’extraction de 30 [m3/h] et non de 15 [m3/h] dans la salle de bain-WC.

Notons enfin que la réglementation prévoit des débits minimaux pour l’ensemble du logement encore inférieurs si les bouches d’extraction sont de type hygroréglables. Les VMC simple flux hygroréglables seront étudiées dans le dossier à suivre.