N°2 - Circulation de l’air – Partie 2 – niv. 3

N°2 - Circulation de l’air – Partie 2 – niv. 3

Les bouches d’entrée d’air sont installées dans les pièces principales, au-dessus des ouvrants et parfois intégrées au châssis des fenêtres.

VMC simple flux air débit

Question

Q1: Sachant que l’air froid est plus lourd que l’air chaud, quel problème se poserait si les entrées d’air étaient sans précaution installées en partie basse des locaux ?



Si les entrées d’air était installées en partie basse des locaux, il y aurait en permanence une zone inconfortable d’air froid au sol.



Il est possible de faire entrer l’air neuf en partie basse si son réchauffage est directement pris en charge par un émetteur de chaleur.



Lorsqu’il entre en partie haute des locaux, l’air extérieur froid se dilue plus facilement dans l’air chaud qui monte des émetteurs de chaleur.

air froid chaud dilue

Question

Q2: En ne parlant que d’ « écart de pression », expliquez pourquoi de l’air extérieur pénètre dans les pièces de vie au travers des bouches d’entrée d’air.



La mise en dépression du couloir aspire l’air du séjour.
Lorsque l’air quitte le séjour celui-ci voit sa pression diminuer et il se retrouve en dépression vis-à-vis de l’extérieur du logement.
Un écart de pression ( de l'ordre de 20 [Pa]) entre l’extérieur (pression atmosphérique) et les pièces de vie génère la circulation de l’air au travers des bouches d’entrée d’air.



Remarque : en réalité la circulation n’existe que si l’ensemble des dépressions successives est établi, mais pour mieux comprendre nous les évoquons comme successives.


Récapitulons :

Extrait d’une vidéo réalisée par l’ADEGEB en collaboration avec le centre de formation AFORTECH.