Chargement...

N°8 - Conséquence d'un manque de chauffage - Partie 1 - niv 4

N°8 - Conséquence d'un manque de chauffage - Partie 1 - niv 4

En formation de niveau 5 (CAP), on étudiera pas les § suivants. On passera un test QCM sans se préoccuper des questions relatives à des excès ou des insuffisances de chauffage ou à des calculs de température ambiante.



Dans ce § de niveau 4 (Bac), nous allons par curiosité nous demander ce qu'il se passe si l’émetteur fournit moins de chaleur que le local n’en perd. Les occupants vont-ils « mourir gelés » ?

Dans le cas d’un manque de débit de remplissage d’un réservoir percé, une erreur est de penser qu’il finira à coup sûr par se vider totalement.

Dans un premier temps, un manque de remplissage du réservoir entraîne une baisse du niveau d’eau. Mais, au fur et à mesure de la baisse de ce niveau, la pression sur la fuite diminue et son débit finira par égaler le débit de remplissage. Le niveau d’eau se stabilisera alors.

Le debit de remplissage est inferieur au debit de fuite ces debits finiront par s'egaler

Dans le cas d’un manque de puissance de chauffage de logement, nous ne finirons pas toujours gelés !

Le local étant normalement chauffé, un brusque manque de chauffage entraîne la baisse de la température ambiante. Mais, au fur et à mesure de la baisse de cette température, l’écart de température intérieur/extérieur diminue, et donc les déperditions baissent. Lorsque celles-ci égaleront la puissance de chauffe, le niveau de température ambiante se stabilisera.

La puissance de chauffe est inferieure aux deperditions, ces puissances finiront par s'egaler