Chargement...

Les supervisions dédiées : principe

Les supervisions dédiées : principe

Les constructeurs proposent de piloter certaines gammes de leurs produits par des applications logicielles légères, faciles à mettre en œuvre.

Si la mise en œuvre de la supervision est rapide, c’est en raison de la mise à disposition de bibliothèques de schémas. Les étapes se réduisent à deux seulement :

  • Sélection d’une application déjà résidente dans le régulateur – automate.

  • Génération de l’imagerie associée à cette application.

Souvent, la déclaration de l’application suffit à générer l’image correspondante, qui résidait déjà dans une bibliothèque d’images.

Illustrons cette approche par un produit de supervision Siemens : le logiciel ACS790.

Ce logiciel de supervision est compatible avec les gammes RVL et Synco 700 produites par le constructeur.
Les régulateurs RVL4 sont des régulateurs conçus pour les applications de chauffage à eau chaude :

Source : Siemens

Ce régulateur est célèbre par sa façade à courbe (ou loi) de chauffe apparente, plébiscitée par beaucoup d’exploitants depuis plusieurs générations.

Question

Quel est le rôle de la courbe (ou loi) de chauffe ?
Dans la régulation du chauffage en fonction de l’extérieur, la courbe de chauffe fixe la température de l’eau nécessaire aux émetteurs, en l’ajustant en fonction de la température extérieure.

Ce régulateur dispose d’une prise de connexion BUS « LPB » qu’exploite le logiciel ACS790 au travers de l’interface de communication OCI700 :

Source : Siemens

Voici la topologie de ce système de GTB :

Les régulateurs RVL482 sont reliés entre eux par un BUS LPB, au moyen de deux bornes polarisées, désignées DB et MB.
L’un des régulateurs, ici le premier, est relié au convertisseur OCI700 par un connecteur propriétaire, c’est-à-dire propre au constructeur. Une liaison USB classique le relie ensuite à l’ordinateur.

Les quatre régulateurs étant reliés en BUS, un seul ordinateur suffit pour les gérer, au travers du convertisseur OCI700. Bien entendu, il aura fallu inscrire une adresse différente dans chacun d’eux, c’est l’objet de la ligne 169 de la table de paramétrage de chaque régulateur RVL482, comme le montre l’extrait de la notice de paramétrage :

Remarque : dans le schéma ci-dessus, les régulateurs sont reliés à un BUS déjà installé (les deux lignes DB et MB). Par un schéma comme ci-dessous, le constructeur précise l’ensemble des possibilités de raccordement :

Question

Quel est le mode de raccordement électrique entre les régulateurs, désignés N1 à N4 ?
C’est une liaison parallèle qui relie tous les participants, c’est-à-dire qu’ils sont alimentés avec la même tension (15 [V], précise le constructeur Siemens).

Le BUS LPB, pour « Local-Process-Bus », est une liaison série à 2 conducteurs, polarisée, régie par la norme NF C 46 622, propre au bâtiment, tout comme la liaison Batibus, plus connue.

L’image suivante est le complément visuel automatiquement généré par la déclaration de l’application, pris cette fois-ci dans le domaine de la climatisation :

Question

Les consignes sont en couleur turquoise sur fond gris, les mesures sont en noir sur fond gris.
Justifier grossièrement les valeurs des positions des vannes chaud et froid
Les mesures de température du local (23,0 [°C]) et du soufflage (17,7 [°C]) étant supérieures à la consigne (6,2 [°C]), la vanne chaud est fermée (0 %), la vanne froid très ouverte (77 %).

Signalons encore qu’une autre voie de supervision est possible pour les régulateurs RVL.. , c’est la transmission des données via un serveur WEB, référencé OZW672, et dont le déploiement fera l’objet d’un dossier ultérieur.