Chargement...

Qu’est-ce qu’un superviseur ?

Qu’est-ce qu’un superviseur ?

Le superviseur désigne le logiciel conçu pour afficher les données de l’installation et la piloter. L’opérateur est la personne qui utilise ce logiciel. Dans un paragraphe ultérieur, nous listerons les actions dévolues à l’opérateur.

Le superviseur est donc un logiciel comportant des menus d’affichage, d’historisation, de suivi en temps réel d’une grandeur, de gestion des alarmes, ainsi que des fenêtres de commande.

Précisons tout d’abord de quoi est constituée une vue synoptique. Les deux éléments principaux sont :

  • Une image représentant l’installation de Génie Climatique.

Il s’agit d’un plan importé sous format image (*.jpg, *.png par exemple).
C’est donc une image statique qui sert de fond de plan.
Elle fait notamment apparaître les organes de commande et de réglage que pilote l’UTL (sigle pour « Unité de Traitement Local »).

  • Des « objets » dynamiques disposés de manière évocatrice sur le fond de plan.

L’opérateur peut lire instantanément les valeurs des points physiques (entrées et sorties de l’UTL).
Il peut également commander les sorties physiques, modifier les consignes et les paramètres de régulation.

Extrait de la vue synoptique d’une centrale de traitement d’air (caisson de mélange)

Question

Sur l’installation représentée sur l’extrait de synoptique ci-dessus, quels sont le(s) capteur(s) et le(s) actionneur(s) contrôlés dynamiquement ?
Précisez leur fonction.
- Une sonde combinée température/hygrométrie indique la température et l’humidité relative à l’entrée de la CTA, dans la gaine d’air neuf.
- Un pressostat contrôle l’état d’encrassement du groupement des deux filtres.
- Un moteur commande l’ensemble des registres air neuf (A.N.) et air rejeté (A.Rj).
- Un autre moteur commande le registre d’air recyclé.

Remarque : La représentation fait figurer un seul moteur pour l’ensemble des registres air neuf (A.N.) et air rejeté (A.Rj). Cela ne signifie pas qu’il n’y en a pas deux en réalité, mais qu’ils sont commandés par un signal commun.

Question

Parmi les éléments suivants, quels sont ceux qui appartiennent au plan de la centrale de traitement d’air (image statique) ?
Quels sont ceux qui appartiennent à la « surcouche » des points dynamiques ? Cocher la bonne réponse dans le tableau ci-après :



On remarquera que la représentation des capteurs (ici une sonde de température/hygrométrie) et des actionneurs (ici les servomoteurs de registre) font partie du plan de l’installation, mais que leur valeur est un objet dynamique.

Enfin, le superviseur est pourvu de menus permettant l’historisation, le suivi dynamique (courbes de tendance d’une grandeur suivie dans le temps), la gestion des alarmes.

Le logiciel peut aussi être paramétré pour effectuer le routage des informations vers d’autres destinations : imprimantes, autres postes informatiques fixes ou mobiles, courriels, ceci via internet.

Voici une vue d’une centrale de traitement d’air réalisée avec le logiciel PcVue du constructeur Arc Informatique :

Vue d’une CTA réalisée avec le logiciel Pc - Vue du constructeur Arc Informatique : les consignes sont sur fond jaune, les mesures sont sur fond vert.

Question

Sur le synoptique de la CTA ci-dessus, on remarque sur le conduit d’air neuf par lequel est introduit actuellement de l’air extérieur à 9,1 [°C], une batterie de préchauffage dont la puissance est réglée au moyen d’une vanne à trois voies, de manière à maintenir une consigne de 20 [°C].
Cette boucle de régulation de la température après préchauffage fonctionne-t-elle bien ?
La température de préchauffage actuelle est 19,8 [°C], elle est correctement régulée, certainement en mode proportionnel-intégral (PI), avec une vanne ouverte à 59,5%.

Un menu du logiciel permet l’édition d’une courbe de tendances, dont voici un extrait relatif à cette boucle de régulation :

Question

Les échelles jaune et verte sont d’amplitudes identiques et concernent la température en degrés, l’échelle rouge concerne l’ouverture de la vanne en %.
Retrouve-t-on les mêmes valeurs de 20 [°C] (consigne de réchauffage de l’air neuf), 19,8 [°C] (température réelle constatée) et 59,6% (% d’ouverture de la vanne de régulation) observées plus haut sur le synoptique de la CTA ? Il faut faire ces vérifications en extrémité droite des courbes.
La consigne est constante, et égale à 20 [°C] (ligne jaune).
La température régulée est très légèrement au-dessous de 20 [°C], on devine presque 19,8 [°C], qu’un agrandissement prouverait (ligne verte).
La vanne est ouverte à près de 60%, 59,5% en réalité (ligne rouge).