Chargement...

N°1 - Raccordement hydraulique des PAC sur circuit de chauffage individuel - niv 4 à 3

N°1 - Raccordement hydraulique des PAC sur circuit de chauffage individuel - niv 4 à 3
En formation de niveau 5 (CAP) on n'étudiera pas ce dossier.



Les débits nécessaires à l’irrigation des condenseurs des pompes à chaleur (usuellement calculés pour un écart de température de 5 [K]) et ceux des circuits de chauffage (usuellement calculés pour un écart de température de l’ordre de 10 [K] à 15 [K]) ne sont pas toujours compatibles. En règle générale, le débit nécessaire à la pompe à chaleur est supérieur au débit théorique du circuit de chauffage.
Il est de ce fait prudent de découpler le circuit de chauffage et la pompe à chaleur par l’intermédiaire d’une bouteille (voir dossier « Les bouteilles de découplage »).

Ce découplage hydraulique sera d’autant plus utile que les émetteurs seront équipés de robinets thermostatiques susceptibles de réduire le débit en circulation dans les circuits de chauffage en cas de surchauffe.





Si les émetteurs ne sont pas de type plancher chauffant, il sera par ailleurs utile d’augmenter la contenance en eau de l’installation par l’installation d’un ballon tampon.

Cette capacité aidera la pompe à chaleur à limiter ses « courts cycles » et de plus, si la PAC est de type air extérieur et dispose d’un système de dégivrage par inversion de cycle, cette réserve d’eau chaude limitera la baisse de température du réseau.

Le dimensionnement s’effectuera selon les indications du fabricant mais un ordre de grandeur de 5 à 10 [l/kW] peut être retenu.





Remarquez sur le schéma ci-dessus que les fonctions de découplage et de stockage ont été dissociées. Il faut en effet éviter d’effectuer un découplage de part et d’autre d’un réservoir car on risque alors de voir apparaitre des circulations parasites sur les coté du réservoir.
Bien qu’on y traite des bouteilles de découplage sur les circuits de production d’eau glacée, on pourra sur le sujet étudier le § « Régulation des circuits d’eau glacée par action sur groupe frigorifique »).



Au secondaire de la bouteille, il pourra être raccordé 1 ou plusieurs circuits hydrauliquement indépendants.



Remarquez ci-dessus que l’abaissement de température nécessaire au départ vers le plancher chauffant est réalisé par l’intermédiaire d’un simple bipasse de mélange (voir dossier à venir départ vers les circuits basse température). L’installation d’une vanne de régulation au départ de ce circuit ne se justifie que si son évolution de puissance est nettement différente de celle du circuit radiateur du fait d’une orientation différente ou d’une nécessité d’horaires de chauffe ou de ralentis différents.

Par ailleurs, si la température de production de la pompe à chaleur est susceptible de dépasser les 60 [°C] (pompe à chaleur haute température) ou pompe à chaleur basse température couplée à une chaudière, le départ vers le plancher chauffant sera équipé d’un thermostat de sécurité (représenté ci-dessus au refoulement de la pompe).



Lien vers la sous - rubrique : « Pompe à chaleur ».