Chargement...

N°5 - Les capteurs solaires - niv 5

N°5 - Les capteurs solaires - niv 5

Les capteurs doivent :

  • Permettre la meilleure récupération possible
  • Etre le moins encombrants possible
  • Ne pas être trop lourds
  • Etre résistants et faciles à entretenir
  • Etre d’un prix raisonnable

On distingue :

1/ Les capteurs plans

capteurs


Les capteurs plans sont composés :

  • D'un boîtier ou coffre en profilé d'aluminium avec joint d'étanchéité
  • D'un couvercle transparent en verre trempé sur la face avant
  • D'un isolant thermique sur la face arrière
  • D'une plaque absorbante ou absorbeur en cuivre recouvert d'un revêtement sélectif
  • De tubes de cuivre soudés sur l'absorbeur à l'intérieur desquels circule le fluide caloporteur


On distingue :

2/ Les capteurs sous vide ou tubulaires

Les capteurs sous vide sont constitués de deux tubes de cuivre concentriques soudés sur une ailette plane ou un "absorbeur". L'ensemble est scellé dans un tube de verre tiré au vide partiel ou total. A l'intérieur des tubes de cuivre circule le fluide caloporteur.
Les tubes sont couplés au collecteur sur chantier.

Par [m²], ces capteurs présentent moins de pertes thermiques que les capteurs plans, mais sont actuellement nettement plus onéreux.


image


Il existe différentes versions de tube sous vide :
- Tubes sans ailette mais avec le fond du tube de verre recouvert d'argent pur.
- Capteurs à caloduc : dans ces capteurs circule un fluide frigorigène dont l’évaporation/condensation aide à la récupération.



Positionnement des capteurs :

On distingue :

  • Les capteurs superposés à la toiture (rénovation)
  • Les capteurs intégrés à la toiture (installations neuves)
  • Les capteurs installés sur châssis (sur terrasses)

images