N°1 - Les besoins d’oxygène - niv. 3

N°1 - Les besoins d’oxygène - niv. 3

Lorsque nous respirons, nous absorbons de l’oxygène et rejetons du dioxyde de carbone (CO2).

oxygene dioxyde carbone

Question

Q1: Sous quel nom plus commun est nommé le dioxyde de carbone (CO2)?

Le dioxyde de carbone est communément appelé «gaz carbonique».

Sans une amenée d’air extérieur dit « air-neuf » dans les locaux occupés, la teneur en oxygène deviendrait progressivement trop faible et la concentration en CO2 trop élevée.
En trop grande concentration le gaz carbonique est toxique et le « renouvellement de l’air » par l’ « aération » est donc indispensable.

gaz carbone aération fenetre

Question

Q2: A votre connaissance quels signes caractérisent un local mal aéré?

Outre de permettre la bonne respiration des occupants, l'aération permet d’évacuer les mauvaises odeurs et d’éviter les condensations sources de moisissures sur les parois.
Un local mal aéré est ainsi souvent repérable par une « odeur de renfermé » et parfois la présence de moisissures.

Même mal aérés, les locaux sont rarement complètement étanches et les dégagements de CO2 par la respiration sont réduits. En faible concentration le gaz carbonique n’est heureusement pas trop toxique et au pire des maux de tête alerteront les occupants avant que les conséquences ne soient plus graves.
Par contre dans les locaux où s’effectue une combustion tels que les cuisines et les chaufferies, un manque d’oxygène conduit au dégagement d’un gaz incolore, inodore et mortel : le monoxyde de carbone. L’aération doit y être rigoureusement maîtrisée.

aération carbone oxygène monoxyde

En manque d’oxygène, la combustion devient « incomplète » et le monoxyde de carbone se substitue au dioxyde de carbone.
- 0,1 % de CO dans l'air tue en 1 heure
- 1 % de CO dans l'air tue en 15 minutes
- 10 % de CO dans l'air tue immédiatement

Chaque année plusieurs milliers de personnes sont intoxiquées par du monoxyde de carbone et une centaine en décède.