Chargement...

N°4 - Les moteurs asynchrones - niv 5 à 4

N°4 - Les moteurs asynchrones - niv 5 à 4

Nous savons tous que 2 aimants s'attirent. Mais ils possèdent d'autres propriétés étonnantes.

Ainsi, un aimant mis en rotation crée un champ magnétique capable d'aimanter les objets métalliques situés à proximité.

Ainsi, l'aimant permanent en rotation ci-dessous aimante le disque métallique qu'il surplombe. Comme nous l'avons compris aux paragraphes précédents le disque aimanté se mettra alors en rotation, son pôle Nord « courant » après celui de l'aimant.

photo 1

Faire tourner un aimant n'est pas évident. On préféra donc le remplacer par le stator que nous avons étudié le principe au premier §.

photo 2



  • Notons qu'avec ce nouveau principe d'entraînement, le « rotor » (et donc le ventilateur) tournera un peu moins vite (2900 tr/min environ) qu'avec la technologie étudiée au § précédent (3000 tr/min).

On parlera pour ce principe de moteur asynchrone.



  • Le stator dessiné dans les schémas ci-dessus est alimenté entre une phase et un neutre :

On parlera de moteur asynchrone monophasé.

En pratique, les moteurs asynchrones sont le plus souvent de types triphasés.

Leur stator est constitué de 3 bobinages raccordés respectivement aux différentes phases.

L'alternance du sens du courant dans chaque phase sera telle que chaque « bobinage » générera successivement un pôle Nord vers lequel le pôle Sud du rotor aimanté se lancera dans une course sans fin.