Chargement...

4) Dimensionnement précis des robinets de régulation - niv 3

4) Dimensionnement précis des robinets de régulation - niv 3

En formation de niveau 5 à 4 (CAP à Bac), on n'étudiera pas ce dossier.




Le dimensionnement « précis » d’un robinet de régulation consiste à le sélectionner de telle sorte qu’il présente une résistance hydraulique (et donc une perte de charge dite Δpv) suffisamment importante. Pour cela on compare la PdC du robinet Δpv à la PdC du circuit dans lequel il fera varier le débit que l’on appelle Δpr.

La résistance hydraulique (PdC) de la vanne de régulation doit être de l’ordre de celle du circuit dans lequel il fera varier le débit (*).
(*) Plutôt supérieure si l’on souhaite une bonne régulation, plutôt inférieure si l’on ne souhaite pas trop de PdC.

Remarque : lorsqu’un circuit comporte plusieurs V2V de régulation, on admet que chaque V2V ne fait varier le débit que dans le tronçon sur lequel elle est installée.

Question

Q1 : Indiquez ΔpV et Δpr pour le robinet de régulation R2 ci-dessous.



Pour une régulation satisfaisante, on sélectionne donc les vannes de régulation de telle sorte que leurs pertes de charge (ΔpV) soient du même ordre de grandeur que celles des tronçons sur lesquels elles sont installées (PdC du robinet d’équilibrage inclus).

En pratique, pour sélectionner la vanne de régulation, on admet une large fourchette de pertes de charge « acceptables ».
Cette fourchette consiste à envisager un robinet dont les pertes de charges sont comprises entre la moitié et le double des pertes de charge du réseau à réguler.
Soit :

Question

Q2 : Sachant que Δpr ci-dessous est 1,2 [mCE] quelle est la fourchette souhaitable de PdC (Δpv) du robinet R2?



Il faut envisager un robinet dont les pertes de charges sont comprises entre la moitié et le double des pertes de charge du réseau à réguler. Soit :

Selon la sélection finale :

  • Plus ΔpV est supérieure à Δpr, meilleure sera la régulation mais plus les PdC du circuit pourront être importantes et la pompe d’irrigation devra avoir été prévue en conséquence.
  • Plus ΔpV est inférieure à Δpr, moins la régulation sera facile, mais la Hmt et donc la consommation électrique de la pompe d’irrigation pourra être minorée.
Sur une installation neuve, particulièrement si la régulation vise un process industriel, la régulation d’une centrale de traitement d’air, celle d’une production d’ECS instantanée, etc., on n’hésitera pas à viser le haut de la fourchette de PdC.
En rénovation, lorsque la Hmt de la pompe existante est incertaine, on pourra se contenter du bas de la fourchette.