Chargement...

2) Paramétrage des fonctions : le bloc régulateur – partie 2

2) Paramétrage des fonctions : le bloc régulateur – partie 2

La théorie du mode proportionnel nous l’apprend, ce mode ne permet pas d’atteindre la consigne, mais laisse subsister un écart de réglage entre la consigne et la mesure. Le mode intégral corrige cette erreur et permet d’atteindre la consigne choisie. Le passage en mode intégral nécessite d’inscrire une valeur non nulle dans le champ « Action Intégrale ». Le choix de la valeur conditionne, lui aussi, la stabilité de la boucle fermée. Dans la plupart des régulateurs utilisés en Génie Climatique, le paramètre est une durée, appelée « constante de temps d’intégration », qui dose la vitesse de déplacement de l’organe de réglage. Cela conditionnera la rapidité avec laquelle la consigne sera atteinte. Trop courte, cette constante de temps d’intégration, ou « temps d’intégrale »,  génère des oscillations ; trop long, le rattrapage de la consigne sera trop lent. Habituellement, on préconise environ un temps d’intégrale de 5 minutes pour stabiliser une boucle de soufflage. Seulement… ici, à l’instar des régulateurs utilisés dans l’industrie, le paramètre « Action ...

Pour lire la suite du cours, abonnez vous !

Déjà abonné ?
Connectez-vous
Ce cours est disponible dans les abonnements suivants :