Chargement...

N°3 - Raccordement des entrées analogiques : sondes passives

N°3 - Raccordement des entrées analogiques : sondes passives

Dès lors que des fonctions de régulation sont requises, on implante des capteurs dont les valeurs sont traitées par l’UTL. L’UGL modu525 de SAUTER transmet ces valeurs aux couches supérieures, pour être visualisées sur les vues synoptiques. On se limitera ici aux trois principaux types d’entrée : - les sondes de températures passives - les sondes actives - les entrées universelles en tension ou en courant Examinons d’abord le raccordement des sondes de température passives. Il s’agit de résistances sensibles à la température (résistance métallique Ni 1000 par exemple) ou de thermistances propres à chaque constructeur. Rappelons que le principe d’une telle sonde est la correspondance physique entre la température qu’elle mesure et la résistance électrique qui en découle. Le constructeur précise cette relation sous la forme d’un tableau de valeurs et/ou d’un graphique. Exemple : la sonde NI 1000 DIN 43760 est une résistance métallique normalisée qui présente une valeur ohmique de 1000 ohms à 0 [°C]. Tableau de ...

Pour lire la suite du cours, abonnez vous !

Déjà abonné ?
Connectez-vous
Ce cours est disponible dans les abonnements suivants :