Chargement...

N°2 - La dilatation des tuyauteries - niv 5

N°2 - La dilatation des tuyauteries - niv 5

Lorsqu'un corps monte en température, ses molécules s'agitent de plus en plus. En règle générale, cette agitation conduira le corps à occuper de plus en plus de place c'est la dilatation.

Nous serons particulièrement concernés par la dilatation de nos tuyauteries lors de la mise en température des circuits de chauffage. Rien ne pourra l'empêcher, les tuyauteries s'allongeront même si elles devaient pour cela se déformer.
Lorsque la dilatation est contrariée, il se provoque sur nos circuits des claquements secs correspondant au déplacement brusque des tuyauteries.

Matériaux

Ordre de grandeur de la dilatation

Acier

0,012 [mm/m°C]

Cuivre

0,017 [mm/m°C]

PER

0,1 [mm/m°C]



Question

Q1: Une canalisation de cuivre de 15 [m] de longueur est portée de 0 [°C] à 90 [°C]. De quelle longueur se dilatera-t-elle?

23 [mm]


Explication :

Le coefficient de dilatation du cuivre est de 0,017 [mm/m°C]
Ce qui signifie qu'il y a un allongement de la canalisation de 0,017 [mm] par mètre et par degré Celcius.
0,017 x 15 x 90 = 22,95 [mm]

Question

Q2: Un tube en PER de 15 [m] de longueur est porté de 0 [°C] à 50 [°C].
De quelle longueur se dilatera-t-il?

0,1 x 15 x 50 = 75 [mm]

Pour permettre la dilatation des tuyauteries rigides cuivre et acier, on laisse les canalisations libres de déplacement dans leurs supports.

Entre 2 points fixes, on installe des lyres de dilatation ou des compensateurs de dilatation :

Lyres de dilatation

Compensateur de dilatation

L’importante dilatation des tubes en PER est quant à elle masquée à l’arrière des émetteurs

Source www.plombiers-reunis.com