Chargement...

5) Rappel sur la combustion

5) Rappel sur la combustion

La combustion est une réaction chimique dans laquelle des molécules d’oxygène se combinent avec celles d’un combustible. Cette réaction libère de l’énergie particulièrement sous forme de chaleur (dossier "Les chaudières à condensation").

Exemple : Combustion du carbone : C + O2 → CO2 + chaleur

Lors de la combustion, une molécule de carbone C + une molécule d’oxygène O2 se « combinent » en une molécule de dioxyde de carbone (CO2 ou gaz carbonique) et libèrent de la chaleur.

Question

Quels combustibles très connus contiennent beaucoup de carbone ?
Le bois
Le charbon qui est du bois fossilisé.

La plupart des molécules peuvent donner lieu à une combustion :

  • Combustion du soufre : S + O2 → SO2 + chaleur
  • Combustion de l’hydrogène : 2 H2 + O2 → 2 H2O + chaleur


Source euroimmoservice

Le gaz naturel (GN) est pour l’essentiel constitué de molécules de méthane (CH4).
La combinaison d’une molécule de méthane avec une molécule d’oxygène génère 1 molécule de CO2, 2 molécules de vapeur d’eau (H2O) et libère de la chaleur.

CH 4 + 2 O2 → CO2 + 2 H2O + chaleur

Le CO2 (nous en dégageons nous-mêmes) est un gaz sans danger dans un local normalement aéré.

Mais, lorsque que le carbone brûle en manque d’oxygène, sa combustion devient incomplète et il peut alors se dégager du monoxyde de carbone (CO) extrêmement toxique et d’autant plus dangereux qu’il est incolore et inodore.

C + O2 → 2 CO + chaleur

Il est en conséquence très dangereux d’utiliser un appareil à combustion non étanche dans un local mal aéré.

Pour cette raison, le contrôle des aérations fait partie du diagnostic gaz.

Notons également qu’un appareil à combustion non étanche mal réglé ou mal entretenu peut aussi émettre du monoxyde de carbone même si le local est normalement aéré.

Remarque : les obligations du diagnostiqueur en cas de détection d’un Danger Grave Immédiat sont développées dans le dernier § du dossier.