Chargement...

6) Origine et objectifs du DPE : pourquoi les bâtiments ?

6) Origine et objectifs du DPE : pourquoi les bâtiments ?

En France, de tous les secteurs économiques, le secteur des bâtiments est le plus gros consommateur d'énergie : il représente 43 % des consommations énergétiques françaises, soit une consommation de 1,1 « tonne équivalent pétrole » par an et par habitant.

Au total, le secteur du bâtiment produit chaque année plus de 120 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2), soit près du quart des émissions nationales.

En outre, le poste « logement » représente à lui seul 30 % du budget des ménages. Et plus les énergies fossiles seront rares, plus elles seront chères, plus les charges – liées notamment au chauffage des logements – risquent de peser lourdement

Les 2/3 de l’énergie consommée sont utilisés pour produire de la chaleur.

Le problème d’un bâtiment c’est qu’il perd en permanence sa chaleur. Toute l'énergie qui entre dans un bâtiment, sous forme de chaleur produite par un combustible, le rayonnement solaire, l'électricité, etc., et dont la finalité est de chauffer l’air intérieur, finit par en ressortir d'une manière ou d'une autre.
Pour une bonne compréhension du « chauffage »  des bâtiments, on pourra étudier le dossier « Présentation du chauffage à eau chaude ».

Il y a donc en permanence des déperditions à compenser par un apport d’énergie thermique qui a un double coût : écologique et économique.

Le diagnostic de performance énergétique va donc s’appliquer à tous les bâtiments qui consomment de l’énergie pour produire de la chaleur ou du refroidissement en secteur résidentiel ou tertiaire.

Ces diagnostics seront évalués sur la base de méthodes permettant de déterminer une quantité d’énergie consommée, une quantité de GES produite et d’en définir un classement à partir duquel des améliorations seront proposées.

La bâtiment est parmi tous les secteurs un gros consommateur d’énergie et comme, dans une très grande proportion, cette énergie pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire est produite à partir de combustible les rejets en équivalents de CO2 sont très importants.

La directive du 16 décembre 2002 sur la performance énergétique des bâtiments rappelle d’une manière très claire cette situation bien particulière aux bâtiments  dans le préambule n°6 :

« Le secteur résidentiel et tertiaire, constitué pour l'essentiel de bâtiments, représente plus de 40 % de la consommation finale d'énergie dans la Communauté. Or, ce secteur est en expansion, phénomène qui fera inévitablement augmenter sa consommation d'énergie et, de ce fait, ses émissions de dioxyde de carbone ».