Chargement...

4) Le libellé des anomalies

4) Le libellé des anomalies

Il conviendra ensuite de libeller dans le rapport les anomalies de manière détaillée en fonction de leur identification selon la numérotation normative et leur description.
Ces anomalies devront être localisées pour faciliter la lecture du rapport et l‘identification des parties de l’installation qui présentent des problèmes liés à la sécurité des personnes ou des biens (risques d’électrisation ou d’incendie).

Ainsi, pour l’appartement étudié au § précédent  qui présentait au moins une anomalie concernant la protection différentielle à l’origine de l’installation électrique, on a pu par exemple noter en détail :

La dernière partie en annexe du rapport rappelle pour chaque famille (de B1 à B11) les conséquences et les risques encourus en cas d’anomalies.



Le point B11 reste lui à caractère informatif et conseille la mise en place d’un dispositif différentiel de sensibilité 30 mA en protection de l’ensemble des circuits et des obturateurs aux prises de courant en cas de non présence de ces éléments sur l’installation.

Question

En vous aidant des tableaux ci-dessus, complétez le tableau ci-dessous.

Question

Dans le modèle de rapport est-il prévu de faire figurer des informations relatives aux risques de surintensités dus au mauvais calibrage de la protection des circuits ?
Oui, il est bien prévu une case à cocher intitulée « La protection contre les surintensités adaptées à la section des conducteurs sur chaque circuit ».
Dans la norme la famille des anomalies B4 (protection contre les surintensités) est consacrée à ce point.

Question

A quelle famille de défauts se reporte la sonnette électrique d’entrée d’un appartement si elle est détériorée ?
L'état des appareils situés dans les parties communes et alimentés à partir des parties privatives relève de la famille B9.

Les anomalies B1 à B11 seront étudiées plus en détail dans les dossiers à suivre.

Notons enfin quelques définitions :

Source Diagnostic obligatoire mémento Promotélec