Chargement...

4) Le Bbiomax, valeur maximale réglementaire

4) Le Bbiomax, valeur maximale réglementaire

Pour être réglementaire le Bbio d’un projet devra rester inférieur à un Bbiomax, valeur maximale réglementaire. En 1ère approche, le Bbiomax d’un projet « de géographie, altitude et taille moyennes » est considéré de 60. Rappelons que le Bbio est un chiffre sans dimension représentatif de la qualité bioclimatique du projet pour ce qui concerne ses besoins de chauffage, de refroidissement et d’éclairage naturel. Un projet « de géographie, altitude et taille moyenne » devra donc présenter un coefficient Bbio inférieur à 60.Pour un projet donné, le Bbiomax dépendra : De la zone géographique (un ensemble situé dans le nord « est en droit » de consommer plus d’énergie que s’il est situé dans le sud de la France) De l’altitude (un ensemble situé en montagne « est en droit » de consommer plus d’énergie que s’il est situé dans la vallée) De la surface de l’ensemble (si l’on ne tient pas compte du volume du projet, à même niveau d’isolation, il pourrait apparaître d’autant plus performant ...

Pour lire la suite du cours, abonnez vous !

Déjà abonné ?
Connectez-vous
Ce cours est disponible dans les abonnements suivants :